35° sur la terrasse Est à 11h30 ? passons ailleurs

il y a une autre terrasse qui est plein sud mais très ombragée, c'est là que nous nous sommes planqués... à présent ils dorment tous les 4 au frais dans la pénombre, pas de souci.

commençons par la plus malade =
  • bronchite et antibio pour 6 mois qui ne l'ont pas empêchée de tout terminer son repas. à présent elle relève bien sa tête quand elle est sur le ventre mais elle ne peut pas tenir longtemps dans une position, elle ne peut pas jouer longtemps au sol. au parc elle a eu la surprise de voir Jérome, un ami d'enfance de ma fille Julie, la maman de Jérome c'est une amie d'enfance de nounou, et Jérome et la maman de Eva sont amis aussi. décidément tout le monde s'aime dans ce village ! mais Eva est à une période où elle se méfie des visages inhabituels, elle ne faisait pas ses sourires merveilleux.
dans son lit à barreaux elle trouve le moyen d'enfiler ses jambes entre les barreaux et évidemment ça coince quand elle essaie de se retourner ! elle pleure alors j'arrive ventre à terre pour la décoincer. les tours de lits sont devenus interdits chez les nounous à cause des risques d'étouffement. moi je ne suis pas d'accord avec ça, sauf pour les nouveaux nés. mais je suis obligé de m'exécuter. sinon elle se porte à merveille aujourd'hui de mon point de vue alors que vendredi j'ai averti sa maman que quelque chose ne tournait pas rond et elle est venue la récupérer plus tôt.

poursuivons par le plus petit =

  • 4 mois n'a pas assez mangé avec sa maman alors elle avait prévu que nounou donne 120 ml à 8h. tandis que Théo n'avait pas le même avis, il ne voulait rien boire. alors tant pis, nous sommes partis au parc. et il avait très sommeil car il s'est endormi dans la poussette. il est juste en body mais j'ai emporté tétine et coussin pour le confort de l'endormissement.
  • du coup à 11h j'ai pris l'initiative de lui proposer 30ml de plus que prévu, soit 210ml, mais il a laissé mes 30ml au fond du bib ! tant pis, il va se rattraper un autre jour, il est en pleine forme, grand et costaud, pas de souci à se faire avec les quantités. de bonne humeur il sourit à la cantonade, même il a parlé à Jérome au parc juste avant de s'endormir ! ça y est il essaie de se retourner et se coince le fameux bras qu'il faut sans cesse aller décrocher pour les délivrer ! à  force d'essayer il va y arriver tout seul.
sinon avec le plus grand =

  • c'est celui qui va entrer à la maternelle en septembre. un bonheur qui ne reste plus que pour quelques jours chez nounou...il est magnifique, blond, il parle très facilement et de manière intelligible, mais il est en ce moment dans une période de contestation. cette période est constructive pour sa personnalité qui ne demande qu'à s'affirmer. je lui demande s'il veut aller au parc, il dit oui, il adore, de toute façon il adore tout.
  • surtout les pâtes. 
  • mais moi je lui ai fait une trahison aujourd'hui, je n'ai pas prévu de pâtes au menu mais plutôt des restes = haricots verts (il n'en avait pas mangés mardi) de la tomate crue (il m'avait dit qu'il en voulait) de la cuisse de dinde achetée rotie (un peu trop salée pour des enfants) de la saucisse cuite au barbecue au chalet dans la montagne, de la purée que d'habitude il mange en entier, du gruyère (il l'a mangé).
  • il a demandé où étaient cachées les pâtes et quand il a eu vérifié que je n'en avais pas cuisiné, il s'est mis à bouder, voire à crachoter discrètement de colère. il n'était pas content du tout et c'est la première fois que j'ai du utiliser la fermeté depuis 2 ans et demi d'accueil.
  • j'ai dit, "laisse si tu n'en veux pas, mais tant pis si tu as faim."
  • (je ne suis pas allée au conflit, je l'ai laissé gérer sa situation seul).
  • il a tenu bon et moi j'ai mangé à côté de lui comme d'habitude, ni plus, ni moins.
  • -  veux aller sur le toboggan...(d'une petite voix qui tente un truc)
  • non, tu vas aller au lit, tu dois avoir sommeil il me semble.
  • nonnnnn pas au lit.
  • si si les enfants doivent aller dormir sinon ils se mettent à faire des caprices et ensuite on les gronde.
  • pour le dessert il lorgnait la corbeille de fruits, mais je lui ai apporté une compote. il aura un fruit à goûter.
  • il a repoussé sa compote.
  • je l'ai pris par la main et je l'ai conduit à la salle de bains, il trainait la savate. il a quand même bien voulu faire pipi mais il pleurait parce qu'il ne pouvait pas remonter son slip...
  • c'est la première fois qu'il va se coucher en pleurant. je pense qu'il a du mal dormir car il s'est endormi immédiatement, disons dans les 3 minutes, en serrant son  popy fort contre lui.
moi j'ai fait mon métier = je ne laisse pas les enfants décider du menu à ma place, par contre je peux leur donner à choisir avant de cuisiner aussi. mais parfois il n'y a pas d'autre choix possible, on ne cuisine pas en collectivité de menu spéciaux pour chacun des accueils. ils doivent collaborer à la vie collective. ce grand a essayé de prendre le pouvoir sur moi, mais même si je l'adore, je suis là pour le cadrer aussi. par contre je ne lui ai pas fait passer aucune animosité. c'est ma manière de faire. chacun assume ses choix, prend ses responsabilités.

et nous n'en parlerons pas au réveil de la sieste.

et alors, le rikiki qui reste ?

  • 21 mois aurait bien aimé goûter aussi à tous les fruits à la fois et il a essayé de repousser son repas. mais j'ai dit non. alors il a presque terminé son assiette. puis il a mangé sa compote. 
  • ensuite il s'est endormi les fesses bien propres et même sans le doudou !!!
je n'ai pas réussi à retrouver le doudou, pourtant j'ai retourné toute la salle de jeux. il n'a même pas protesté mais j'avais vu qu'il se frottait les yeux bien avant.
  • au parc il aimerait que je le hisse au sommet du toboggan mais je lui dis non, si tu n'y arrives pas tout seul c'est que tu es trop petit encore, c'est donc dangereux pour toi. ce qui ne veut pas dire non plus que lorsque des enfants arrivent à faire des choses seuls ils ne peuvent pas se blesser aussi. il ne fait pas de caprice, (les caprices il les garde pour sa famille il parait) il va vers le tourniquet et il le pousse et me regarde, tout fier d'avoir grandi autant. il prend des cailloux et les passe de l'autre côté du grillage de la cour de l'école. quand je lui dis qu'on va partir il fait mine de résister avec la malice dans ses yeux il se laisse quand même attraper.

Commentaires