la couleuvre de ce midi = je suis terrorisée.

mais quelle horreur !

d'aucuns protègent les couleuvres, celle-ci est bel et bien morte et j'en suis soulagée =
les enfants me disaient "il est où le chat, il est où le chat ?"

- ah ben le voilà qui se réveille, il descend de l'étage où il va dormir sur un lit.
nous sommes attablés sur la terrasse et même pas 5 minutes après, je vois le chat qui saute le petit portillon, avec un serpent dans la gueule !!!!

quelle horreur je suis en stress.
premier réflexe le téléphone, Alain ne répond pas.
j'appelle Julie, elle me dit que Serge va venir.

je dis aux enfants "il est passé où le chat ?"
- derrière la voiture.

alors je prends mon courage à mon cou et me voici arpentant les autos, je me baisse et je vois le chat et le serpent enroulé à côté de lui, sous la panda.

Serge et venu et il m'a délivrée de mon problème. ouf, merci Serge.

maintenant j'ai peur et je ferme toutes les fenêtres et les portes. je ne laisse plus les enfants sans que je ne sois à 2 mètres d'eux.

je suis terrorisée.

en plus coup de bol que ce matin Arthur n'avait pas envie de promenade, moi j'avais prévu skate parc par le chemin agricole au milieu des champs contre la voie ferrée = il y a des couleuvres en pagaille il parait.

rien de mieux que le bitume alors pour les ballades ?

vous allez tous me dire que les couleuvres ne sont pas mortelles, je sais, mais je me dis que s'il y a des couleuvres si ça se trouve il y a des vipères ?

moi qui adore la végétation autour de ma maison, je crois que je vais tout ratiboiser. sos.


Commentaires

ah ouaih c'est moche beurk ! Je vois que tu en as les mots tout emmêlés, où plutôt tes mots ont reflété ta pensée : on prend SES JAMBES à son cou (et son courage à deux mains...) mdr