si nos puits d'amour nous lâchent...

ou lala je viens d'avoir un bébé avec une selle liquide qui montait jusqu'aux épaules.  la galère. quand je lui ai quitté la couche dehors c'était si liquide que tout a coulé sur le béton. les 3 autres sont arrivés bien sûr pour voir, voir pour essayer de marcher dedans.

du coup j'ai fini d'essuyer le plus gros au sopalin, et j'ai enfermé les 3 dans la maison pour ne pas qu'ils aillent autour du caca, et j'ai emmené l'enfant à la douche.

elle n'était pas bien depuis ce matin, sa maman lui avait d'ailleurs donné un doliprane. à midi elle n'avait pas trop d'appétit alors qu'hier elle semblait récupérer.

il m'a fallu beaucoup de mots rassurants pour pouvoir la doucher car la pauvre était en panique. c'est déjà pas marrant d'être malade, mais quand on n'est pas chez soi. heureusement que chez sa nounou c'est un peu devenu chez elle à présent.

elle a été rassurée de se voir sèche et propre dans la minute. les autres jouaient. et moi j'ai mis son linge 15 mn en machine. c'est un concentré de bactéries et de virus. bien lavée les mains of course.

Lily a hurlé quand je l'ai couchée, mais comme elle a vu que je faisais ma tête de bourrique (c'est bien connu dans la famille) elle s'est donc endormie pour faire comme les autres. sa maman revient la prendre après la sieste.

c'est Joris qui laisse sa place à Lily, car j'ai 4 jours de congés à solder avant le 30 juin. il ne sera donc pas remboursé.

par contre je dois rembourser 1 h à chaque famille pour mon congé pour convenance personnelle d'hier soir. 1 heure x 4, ça ne va pas me faire boiter. par contre ça m'a énormément été utile.

hier soir je n'arrivais pas à m'endormir. c'est difficile de vivre l'instant où l'on doit admettre que nos parents sont mortels, un jour je n'aurai plus ma mère

et il n'y avait pas de puit d'amour aussi grand.







Commentaires