attraper l'objet pour en faire quelque chose

http://images.recitus.qc.ca/main.php?g2_view=core.DownloadItem&g2_itemId=2175&g2_serialNumber=7
« Un enfant ne joue pas pour apprendre, il apprend parce qu’il joue ».
Tony LAINE


D’après Anna TARDOS de l’association Emmi PIKLER, le jeu remplit plusieurs fonctions dans la vie de l’enfant :

  • Pendant le jeu, en étant actif, l’enfant satisfait son désir de mouvement et d’action.
  • Le jeu enrichit les connaissances de l’enfant.
  • En expérimentant à travers le jeu, l’enfant fait connaissance avec le monde qui l’entoure.
  • En jouant, l’enfant utilise les mouvements qu’il a appris et devient de plus en plus adroit.
  • En s’intéressant au jeu qu’il expérimente, il apprend à observer, il apprend à agir avec attention et pour une durée de plus en plus longue.
  • Grâce à des jeux où il assemble et construit, l’enfant apprend à réaliser quelque chose en surmontant les difficultés et en découvrant la joie de « réussir ».
  • Le jeu permet à l’enfant d’apaiser ses tensions intérieures.
  • Le jeu favorise son imagination.
Tout cela est bénéfique pour le jeune enfant mais l’enfant lui, ne le sait pas, il ne joue pas pour apprendre, il joue parce que cela lui apporte de la joie.

Comme le dit Anna TARDOS : 


« Le nourrisson qui, libre de ses mouvements, est parvenu après de longues tentatives à se procurer l’objet convoité, le saisit entre ses mains avec une joie triomphante. 

En le tournant et le bougeant devant ses yeux, il satisfait aussi son intérêt et sa curiosité. 

Plus tard, il va s’associer à la joie de l’activité le « que puis-je en faire ? ».

Commentaires