nuit infecte pour les parents du bébé = transmission

mais l'amour d'une mère ça dédramatise pour excuser l'insomnie de 4 heures.

quand la maman m'explique la nuit qu'ils ont vécu, c'est la transmission. on se passe les infos pour que le bébé soit pris en charge dans les meilleures conditions.

je sais que je vais faire des hypothèses selon les pleurs de la journée, je vais les rattacher à la nuit dernière. je serai plus précautionneuse encore.

ce matin j'ai été plus tendre avec le bébé qu'un autre jour, parce que je sais qu'il a eu une nuit plus difficile que d'habitude. je sais qu'il va être fatigué dans la journée, alors je vais veiller à la qualité de ses pauses. je vais observer ses prises alimentaires et tout bien noter pour que lors de la prochaine retransmission la maman possède toutes mes clés de la journée.

je suis allée tout doux, au lieu de me précipiter sur mon agenda et de me lancer immédiatement dans les travaux de rangement, j'ai pris du temps pour que le bébé regarde bien tout autour de lui.
je l'ai laissé s'approprier la cabane. j'ai vu qu'il cherchait à lire le poster derrière moi. alors je me suis déplacée pour qu'il puisse poser ses doigts sur les images qui le font sourire de plaisir.

et je lui ai chanté une poule sur un mur car il regardait le dessin de la comptine accrochée au-dessus.

et puis je lui ai dit qu'il allait aller au dodo.

et puis il s'est endormi.


Commentaires