à chacun son chemin

et ce matin j'ai remué la salle de jeux. j'adore. il faut ensuite prévoir que je vais perdre du temps pour trouver ce que je cherche, mais j'ai l'habitude.

2 séparations humides ce matin. les psychiatres disent qu'il faut laisser les enfants mettre en place leurs moyens pour se construire. quand ils ont envie de nous montrer leur contrariété c'est qu'à ce moment-là ils travaillent sur un point sensible jusqu'à pouvoir le maîtriser. chacun avec son problème qui se trouve sa propre combine. ce n'est pas moi qui doit court-circuiter tout le chemin à la place de l'enfant. ce n'est pas mon chemin, c'est le sien. si je construits à sa place la maison sera bancale quand je vais lâcher prise. les choix que font les enfants sont ceux qui sont les bons.

il ne faut donc pas les empêcher de progresser mais au contraire leur fiche la paix et ne pas vouloir à tout prix que tout aille bien.

tout ne va pas toujours bien tous les jours dans la vie, et c'est normal qu'on se le dise. il y a des gens qui nous tapent plus ou moins sur les nerfs. dans le monde des petits aussi.

surtout que je les connais bien les lascars et je les vois tous les jours complètement épanouis entre eux, donc je ne me suis pas fait de souci.

même quand ils se disputent, tant qu'ils ne se font pas de mal j'essaie de voir comment ils vont faire pour contourner les problèmes et apporter des autres solutions.

plus les années passent et plus j'y mets de la lenteur. je ne suis pas pressée. je viens de commencer l'année.

Commentaires