les souvenirs = quand les contrats sont finis, ça n'est pas terminé.

quand les enfants sont partis souvent il ne reste plus que les bons souvenirs. parfois, je réinvite un des enfants, quand je sens que ça peut aider, mais en général les enfants passent à autre chose très vite. ils n'aiment pas forcément revenir en arrière une fois qu'ils ont intégré leur école.

Lucas est passé à une autre chose qui lui prend beaucoup de sa vie, c'est sa petite soeur qui est née. Mais ils étaient si copains avec Tom que j'ai proposé de trouver un moment pour les réunir encore une fois.

Ce moment c'était jeudi. Au début ils sont restés distants, puis se sont mis à jouer comme avant. c'est que ce n'est pas si facile de faire ce que l'on dit que l'on fera quand on n'est pas devant la situation. je les ai laissés sans rien bousculer. Lucas observait la cabane, tout était bien changé depuis son départ, même les têtes des bébés étaient changées.

J'espère qu'il n'a pas vu que j'avais quelques rides en plus.

Moi je l'ai regardé, mine de rien. j'étais heureuse de voir des progrès, de l'autonomie, l' aplomb avec lequel il exprimait ses points de vue. j'ai retrouvé le bon fond de son caractère.

chez moi il a mangé tout seul, tandis qu'avec ses parents il demande qu'on l'aide, (normal, c'est l'effet "naissance de la petite soeur").

voilà, moi je joue mon rôle d'accompagnante, et mon rôle ne s'arrête pas d'un seul coup le dernier jour du contrat.

j'espère bien continuer à guider leurs pas tout au long de leurs vies, j'ai essayé de semer dans leurs coeur les plus belles graines que j'ai pu trouver pour eux.

et comme la maman me demandait combien elle me devait pour cette belle journée, j'ai dit "nonnon, c'est une invitation personnelle".

et alors, elle m'a dit "merci".


Commentaires