il faut se sentir capable pour pouvoir se relever d'un échec.

C'est même quand on aura eu le courage de prendre la parole que les techniques pour apprendre à parler prendront enfin tout leur sens.

C'est pourquoi l'anticipation instrumentale, aussi nécessaire soit-elle, ne peut se passer de l'anticipation éthique. 

L'anticipation éthique, elle, est dans cette qualité du regard qui donne à l'autre la confiance nécessaire pour qu'il fasse lui-même le pas et ose sa propre liberté. Elle est aussi dans ce souci de ne pas verrouiller les situations didactiques simplement pour lutter contre mes angoisses d'éducateur. Elle est dans cette volonté de laisser place à la parole de l'autre, de me dégager doucement, sans mettre en scène mon suicide pour apitoyer l'assistance, mais en faisant cet apprentissage de la pudeur qui est aussi un renoncement à ma toute puissance. En ce sens, l'anticipation éthique n'exclut jamais le risque pour l'éducateur, elle ne joue jamais "à coup sûr" puisque, par définition, je ne peux contrôler l'émergence de la liberté de l'autre.
                             Philippe MEIRIEU


ce lien je me l'étais gardé un bout de temps en onglet sur mon pc, je savais qu'il me parlerait. c'est une réflexion sur toutes les manières d'éduquer, où doit-on se placer pour le mieux réussir.

on insiste sur les deux constantes =
  1. l'éducateur donne des pistes d' apprentissages
  2. c'est l'enfant seul -quand il décide de prendre le risque de l'échec- qui utilise les moyens à sa disposition pour avancer.
  3. grandir ne se fait pas sans ratages.
  4. il faut se sentir capable pour pouvoir se relever d'un échec.


on part d'un enfant qui doit devenir adulte responsable et autonome. et pour ça il dépend des autres. ceux qui sont en charge de son éducation, comme ceux qui partagent sa planète.

certains qui vont vouloir abuser de leur toute puissance.

d'autres qui vont se croire tout savoir.

ou d'autres qui vont appliquer tout et rien à la fois. à la lettre.

alors que la meilleure formule serait -quand on est éducateur, d'avoir assez de connaissances pour les dispenser à doses homéopathiques,

saupoudrées dans l'esprit de chacun par potions individuelles reformulées à chaque circonstance. 

il n'y a pas de manière unique pour éduquer puisque chaque cas est unique, c'est ce qui fait les êtres différents.

Commentaires