qui sait ce que l'avenir réserve aux assistantes maternelles ?

Je lis plusieurs témoignages de mes collègues qui ne sont pas vraiment contentes du tort que leur portent les crèches. Elles ont l'impression que de plus en plus de collectivités s'installent.

Et pourtant elles se forment et se décarcassent un max, ne comptent pas leurs amplitudes pour s'adapter à leurs employeurs.

Car souvent les crèches se gardent les meilleurs contrats et refilent les cas épineux aux collègues.

C'est quand même bizarre que les parents ne sachent pas encore que l'accueil chez l'assistante maternelle est beaucoup moins stressant en dessous de 3 ans.

Il faudrait poser la question de savoir si entre les 2 choix, collectivité ou accueil familial à participation égale combien de familles opteraient pour l'assistante maternelle tiens.

ici je ne me suis pas rendue compte encore de la pénurie qui touche notre profession, mais je lis qu'en ville il y a des plaintes qui fusent.
dans la France en effet j'ai des témoignages qui deviennent vraiment inquiétants.

Je me suis mise à repenser à un article que j'avais lu et qui m'avait mis la puce à l'oreille un jour.
Je m'étais dit que tiens bizarre, on dirait que dans le rapport Giampino on a zappé le cas "assistantes maternelles".
des tas de décisions ont été prises pour les crèches, que dalle pour nous.

De là à me demander si finalement une feuille de route n'aurait pas été décidée à notre insu, comme par exemple développer l'accueil en crèche et en Mam, en laissant se mourir la délivrance des agréments des ass mat ?

Est ce que finalement notre cas serait si indéfendable, nos conditions de travail si ingérables, notre formation si coûteuse ?

Car les assistantes maternelles représentent une perte fiscale non négligeable compte tenu des exonérations propres à la profession, pour nous dédommager de nos frais de locaux.

Pour les allocations de garde d'enfants aux parents par contre nous coûtons beaucoup moins cher à la collectivité, qui participe environ pour le double aux allocations pour la garde en crèche. et les chiffres des constructions de bâtiments d'accueils sont faramineux, le coût de personnel en sus.

alors bien entendu, quelque chose m'échappe dans ma réflexion, je n'ai pas tous les tenants ni les aboutissants, mais je pense...

Je m'imagine qu'un jour on pourrait peut être repenser à nous avec nostalgie,

en regrettant l'époque où les enfants pouvaient être accueillis en milieu familial,

qui sait ce que l'avenir nous réserve ?





Commentaires

Anonyme a dit…
cela ne représente en vrais que 326 000 assistants et assistantes maternelle (en 2013) sur la France entière mais cela intéresse qui?? c'est pas une info qui fait de l'audimat! Mais ci on faisait le tour du monde et que les francaises réalisent qu'elles ont une chance énorme d'avoir juste le droit de travailler et de choisir le mode de garde (oups erreur sa c’était avant)car ailleurs ce n'est pas le cas ou faire garder son enfant et vraiment galère et très coûteux!!
oui c'est vrai, mis à part les jeunes parents ça ne doit intéresser personne. le pouvoir public est pourtant très concerné par le pouvoir d'achat des femmes qui travaillent et qui paient les retraites des anciens. c'est bien pour ça qu'ils calculent le plus rentable. et je ne comprends pas pourquoi nous ne sommes pas privilégiées. car nous sommes le mode de garde le plus économique.