le médecin ne part pas en courant en période d'épidémie. ni les nounous.

ce matin bac à sable sur la table du séjour, c'est pour éviter que les enfants se trimbalent avec dans la maison. il y en a un peu dessous la table, mais je gère. Lily ne voulait pas décrocher, même pour passer à table. 12 mois était bien étonné encore une fois de frotter ses mains sur le bois, au bout d'un moment je l'ai remis à carapater car il adore ça, il va de vitre en vitre, de rencontre en rencontre.

j'ai donné aussi les jeux à manches, les balais, canards...


et aussi des boites vides à remplir. en fait ce sont les boites que j'ai prévues pour ranger mes affaires.

nous avons rencontré le cas de conscience de la contagion chez l'assistante maternelle avec un petit malade, il en faut bien un pour commencer un jour.

la contagion chez l'ass mat c'est la même que chez le médecin, ou quand vous poussez le caddie derrière quelqu'un qui aurait les mains pleines de virus et de bactéries.

selon l'état de notre organisme on va développer ou non une réaction au contact de la maladie de l'autre. parfois la maladie de l'autre agit sur nous comme un vaccin et nous rend plus forts, parfois on s'incline et on devient aussi malade.

on ne peut rien y faire, les maladies s'envolent dans l'atmosphère, sautent par dessus les barrières.

à part manger des fruits et des légumes, des laitages, des céréales et de la viande ou ce qui la remplace en quantité recommandée par rapport à notre âge, point besoin de se traiter.

Eviter de serrer les mains pour dire bonjour, encore moins d'embrassades, fuir les lieux surpeuplés, c'est bien tout ce que l'on peut faire. se moucher dans des mouchoirs à usages uniques et les jeter aussitot dans une poubelle fermée. retenir nos crachats quand on éternue. se laver les mains dès que l'on touche un truc suspect, ne parlons pas du change des couches...

et si on est soi-même malade, prendre des précautions pour ne pas contaminer les personnes autour de nous.

tout le monde le sait, cette semaine c'est le pic le plus élevé de l'épisode de grippe d'hiver, alors il ne faut pas s'étonner si on se sent pas bien dans notre assiette.

moi je fais ma maligne, mais en fait je suis terrifiée à l'idée d'avoir la grippe. j'aurai du me vacciner surtout que cette année le virus incriminé est bien dans le vaccin.
je m'étais faite vacciner pour la grippe A et je l'ai eue. on ne sait plus quoi penser. à part assumer.

je désinfecte mes sols avec sanytol, je fais attention aux partages entre enfants, mais je ne peux pas les mettre en cage quand même ils ont besoin de se toucher. j'aère. pour les jouets c'est très difficile aussi de tout désinfecter. il faudrait un jet désinfectant qui ne se rince pas pour arroser tous les murs de la maison. et je ne crois pas que ça existe.

le médecin qui consulte les malades ne part pas en courant en période d'épidémie, ni le personnel hospitalier, ni les nounous.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, en ce qui me concerne lorsque les enfants sont partis je diffuse des HE ravintsara niaouli et tea tree pour assainir l'atmosphère. .. pour l'instant ça marche... bonne continuation !

Pascale Perrillat a dit…

très bonne idée, merci, j'en ai du tea tree. je vais le faire.

Anonyme a dit…

Personnellement, je refuse d'accueillir les enfants en cas de grippe ou de gastro. Il ne s'agit pas de s'enfuir devant les microbes, de toutes façons, la contagion a largement le temps de se faire bien avant que l'enfant ne développe les symptômes. Je refuse l'accueil par respect pour ces enfants, et parce que j'en ai été une, d'enfant. Et je me souviens clairement que lorsque j'étais malade, tout ce que je voulais, c'était rester tranquille chez moi, avec ma maman pour s'occuper de moi. Etre parent, ça n'a pas de sens si on n'est pas fichu de s'arranger pour être avec son enfant lorsqu'il en a besoin, qu'on l'oblige à se lever, s'habiller, sortir dans le froid pour le larguer chez sa nounou ou il devra supporter toute la journée le bruit et les allées et venues de ses petits camarades, peu importe à quel point il l'aime, sa nounou, elle n'est pas la maman dont il a besoin à ce moment-là, dans le calme de son petit chez soi.

Pascale Perrillat a dit…

alors là oui,merci. il faudrait penser à ce que ressentent les enfants malades. mais c'est que parfois les parents eux-mêmes ne sont pas salariés, n'ont pas droit à des jours d'absence pour enfant malade et n'ont pas de famille dans la région, dans ce cas précis ils sont obligés de confier leur enfant. dans tous les autres cas il faut que les parents gardent leur enfant à la maison. mais il y a un autre problème qui se soulève sauf si le contrat a tout prévu, c'est le salaire de l'assistante maternelle qui diminue à chaque fois qu' un enfant est malade, tandis que ses charges restent les mêmes.

Anonyme a dit…

Bonjour, en règle générale je ne les accueille pas non plus en cas de gastro, car d'une part c'est hyper contagieux et ce serait ennuyeux pour les membres de ma famille de l'attraper et surtout parce que cela peut rapidement devenir ingérable lorsqu'un enfant vomit partout et qu'il y en a 2 autres autours, soit qui paniquent de le voir comme ça, soit qui sont très curieux et viennent patauger.... (bon app ! ) Enfin je suis entièrement d'accord avec la personne qui a dit qu'ils sont quand même mieux avec maman ou papa !
Mais... il en faut bien un, si les parents sont vraiment dans la M.... et ne peuvent pas s'absenter de leur travail (dans ma vie antérieure j'ai eu ce genre de patron qui mets la pression et ne laisse pas partir...) et bien je comprends et je garde l'enfant au moins le premier jour le temps qu'ils s'organisent...

Pascale Perrillat a dit…

ça c'est vraiment très pro, bravo. oui les vomissements c'est la galère, le pire.