pousse-toi que j' m'y mette, c'est un instant de lecture chez nounou

je souhaite expliquer aux parents comment se passe l' instant de la lecture.

au Ram les enfants sont priés de s'assoir et de se taire pendant la lecture du conte. il y a un effet de masse, souvent 1 ou 2 rebelles qui dérangent tout le monde.

il y a plusieurs manières de s'y prendre. avec les touts petits c'est bien de prévoir des temps individuels pour la lecture, avec l'adulte qui lit pour un seul enfant à la fois. car ils sont touts-petits.

quand l'enfant demande de relire toujours la même histoire il faut le faire c'est parce qu'il est en train de se construire par rapport à des évènements et la répétition lui permet de résoudre les questions qu'il se pose.

moi j'ai acheté hier un p'tit doc sur la piscine. c'est à cause de l'eau qui inonde la France ! non c'est parce que j'attends avec impatience de pouvoir proposer mes jeux d'eau mais vraiment y'a pas moyen.

et les enfants vont bientôt envahir piscines et plans d'eau, je l'espère.

en tout cas je sais que Théo le petit va aux bébé nageurs, alors lui aussi devrait comprendre ce que raconte le livre.


j'aime ce genre de documents qui nous permet de parler de ce que l'on connaît, en utilisant le bon vocabulaire et en allant un peu plus loin que ce que l'on sait.

moi je décris les images en utilisant le plus d'astuces possibles pour intéresser les touts petits. je m'assois sur le fauteuil dans le séjour, ils sont pressés et se bousculent pour mieux voir. ça ne les dérange pas d'écraser les autres pour avoir toute la place.

je dis "asseyez-vous". il faut que je lise à l'envers et je ne connais pas l'histoire. Théo le petit se relève, 20 fois, je le rassois. il ne comprend pas encore quand il gêne les autres, c'est à force de répéter qu'un jour il ne touchera plus les boutons du lave-vaisselle, ni le bouton de l'ordinateur. mon rôle d'adulte responsable, c'est de lui apprendre à respecter les consignes.

dans le livre il est écrit que les enfants doivent écouter le maître nageur qui est le chef. il rappelle qu'ici il est INTERDIT de crier, pousser ses copains et courir.

il faut que les enfants soient capables de se contenir.

finalement je laisse les petits se lever et je continue pour les grands. à la fin les grands pensent à l'orque. l'orque noir que Joris tient souvent dans sa main. ils veulent me montrer l'image de l'orque sur le poster des animaux du monde. je dis "après" je suis en train de lire pour les petits.

mais ils ne me lâchent pas je suis obligée d'aller chercher le poster. de montrer la baleine bleue. puis ils voudraient regarder l'orque sur le pc.

car j'utilise oui l'ordinateur pour pirouetter dans les activités. nous avons regardé des éléphants dans la brousse, des singes dans la savane, un orque dans la mer, et des dauphins dans un parc aquatique.

pas tout le même jour. mais à l'occasion, quand je vois qu'un des enfants a un intérêt pour quelque chose, je n'ai aucun scrupule à utiliser internet pour approfondir.

nous ne sommes plus au moyen âge. on ne sert pas du net pour se débarrasser de la garde mais on peut rendre les journées passionnantes en mêlant différentes formes de culture pour éveiller les esprits.

alors voilà que parfois je pars d'un thème banal et j'improvise autour, ou je me laisse porter selon les envies des enfants, tout est bon du moment qu'ils sont intéressés.

j'avoue que je préfère l'improvisation de dernier moment. c'est comme pour les comptines, nous les chantons au fur et à mesure des idées, nous n'avons pas de planning.

à une époque je planifiais toutes les heures à l'avance, mais je me suis rendue compte que j'avais bâti une prison.

à partir de n'importe quel sujet on peut construire sa journée d'éveil, comme jouer avec les poissons, les coquilles d'huitres...dessiner un poisson, le faire en modelage, en collage, en marionnette...






Commentaires