on ne propose pas à son enfant seulement les aliments qu'il aime.









 les 4 cahiers de liaison qui m'attendent.




                                                                             terrain de coussins

Théo n veut savoir ce que l'on mange, me dit qu'on n'a pas mangé le gâteau, pourquoi je ne mets pas un couvercle sur la cocotte. Joris joue aussi souvent seul et de manière intense. les 2 plus petits se promènent dans la maison, en essayant de s'intégrer dans les jeux de grands. parfois ils se font refouler, d'autres fois sont accueillis à coups de longs et profonds calins.

Théo b plonge sur ce que Eva tient dans la main pour lui prendre. systématiquement elle se met à pleurer et court vers moi en se plaignant.

Théo b se précipite dès qu'il sent une faille pour découvrir tout ce qui est hors de portée. il se met sur la pointe des pieds et tâtonne avec le bout des doigts sans voir ce qu'il essaie d'attraper.

Eva discute sans arrêt, comme Lily. avec beaucoup d' intonation dans les syllabes. à midi ils ont léché leurs assiettes = saucisse, pomme de terre et courgette en purée avec du beurre et du gouda, cracotte, melon ou pomme pour joris. ils mangent 1/4 de petit melon chacun.

les petits ne veulent pas que je leur donne à manger, ils détournent le visage et serrent les lèvres, je suis obligée de les laisser faire, parfois je ruse et j'arrive avec la 2ème cuiller pour aller plus vite.

je trouve qu'ils sont vraiment épanouis, autonomes, habitués à la différence dans beaucoup de leurs gestes. et c'est parfait pour moi.

je voulais redire aux parents qui me lisent que si leur enfant refuse de manger le légume du repas il faut quand même lui donner son fruit en dessert parce que le fruit a les mêmes qualités nutritives que le légume, c'est mieux 1 fruit que ni fruit ni légume.

on peut donner du fromage à la place du yaourt, en veillant à ne pas dépasser les quantités d'équivalence car trop de laitage c'est trop de protéines, c'est mal aux reins.

on donne du pain à tous les repas.

on donne le moins possible d'aliments avec du sucre rajouté. seulement pour les jours de fête. pas de gâteaux brioches desserts chocolatés, un fruit c'est bien plus naturel. il faut lire les étiquettes avant d'acheter, on risque de tomber de haut.

on ne fait pas à son enfant que les aliments qu'il aime. il faut varier pour l'habituer à goûter tous les parfums, acides comme sucrés. le bébé naturellement se dirige vers le sucré, il faut l'initier le plus tôt possible à l'alimentation qui sera la meilleure pour sa santé d'adulte. mais permettre de se lâcher par moment pour ne pas vivre en pénitence. on ne remplace pas un aliment par un autre quand l'enfant ne veut pas goûter.

Commentaires