le grand final après 9 ans de bons et loyaux échanges

c'est le dernier jour, le papa m'a dit ce matin que ça doit faire 9 ans vu que Nathan a 10 ans. c'est comme ça que ça se calcule.

9 ans que je les vois presque tous les jours et que je regarde la famille se construire, au fil des 3 garçons qui sont nés et qui m'ont été confiés.

merci à Julie la tata, amie de Julie, ma fille aînée, qui m'a suggérée quand sa sœur s'est vue confrontée au problème de la reprise du travail.

merci aux grand-parents, aux tontons aussi, bref, à toute la grande famille. 9 ans de vouevoiements n'altèrent pas la profondeur des sentiments.

il nous faudrait à toutes et à tous des employeurs aussi fameux que ceux-là = jamais un seul reproche, même quand il est arrivé qu'un enfant se blesse, comme lorsque Robin avait eu le bras coincé par l'enfant qui lui a claqué la porte alors qu'il faisait ses premiers déplacements à 4 pattes.

des employeurs qui se proposaient de m'emmener à l'hôpital quand j'étais malade à vomir par exemple quand j'ai eu des calculs néphrétiques.

des employeurs qui me faisaient des étrennes en fin d'année alors que dans mon contrat il est bien écrit que je n'en fais pas moi-même.

qui m'envoient une carte postale de leurs vacances.

qui ne m'ont jamais dit que j'étais chiante alors que beaucoup le pensent.

et qui ont bien accepté que je veuille rester à l'écart de leur famille.

c'est qu'aujourd'hui il faut savoir se quitter avec dignité. professionnellement sans donner à croire que je n'ai pas de cœur.

ce n'est pas simple de refermer un livre de 9 ans. mais je sais que dans mes souvenirs des pages intactes je vais encore relire.

et aussi merci à mes employeurs pour toute la publicité qu'ils m'ont faite dans leur cercle de relations, j'ai eu plein d'appels de demandes d'acueils par leurs seules recommandations.

quand nous sommes revenus du petit parc, il y avait ceci devant la porte =

on s'est empifrés de fraises tagada juste avant le repas et on a repris du gateau au chocolat, purée j'vais plus en manger...
les papiers de fin de contrat, le chèque, tout y est. ne manque que mon questionnaire de satisfaction.
le paquet vert c'est pour dire adieu à Joris, en dinosaure, en ce moment il aime bien. il y a une marionnette de dinosaure, car il joue avec tout le temps chez moi., un dino qui rugit et un œuf à faire éclore. je lui offrirai ce soir juste avant son départ.







Commentaires