illustration de réflexion sur le repas.

un moment d'empathie quand Joris aide Théo à enfiler ses chaussettes.

 le chat DC derrière la fenêtre, il voudrait bien pouvoir rentrer. vivement quand les enfants partent.
 je me sers des photos des enfants pour illustrer les messages que je souhaite vous faire passer = je sers un peu de riz à manger avec les doigts au début du repas. ça me rend service pour mon organisation de temps. mais aussi c'est sensoriel pour un enfant d'essayer d'attraper un grain de riz entre ses doigts. justement parce que ça lui demande énormément de concentration car ses muscles ne sont pas assez dégourdis pour le faire avec aisance. c'est donc un entraînement, comme tous les gestes autonomes quotidiens que nous décidons de valoriser en ne faisant pas à la place des enfants. quel plaisir de pouvoir manger tout seul, de choisir ce que l'on va goûter d'abord, à la vitesse qui nous convient.

 pareil pour Eva qui a aussi ici sa tranche de raclette. avec elle ça ne craint plus trop, elle ne renversera pas l'assiette au sol, ce qui n'est pas du tout sûr avec Théo B... la nappe sera bonne à passer à la machine à laver de même que les serviettes que je change pour le goûter en règle générale.

voici Eva quasi prête à manger, un torchon autour du cou pour essayer de limiter les dégats. par contre attention, elle pousse la table avec ses pieds ce qui la fait tomber à la renverse.
au sol ce sera le capharnaum, imaginez la pub de la tv, multipliée par 4.

en rentrant, il faut se déshabiller sur le petit escalier.

voici la ration du jour, du riz, de la raclette, du boeuf que j'ai hâché, des légumes en purée variés, 1 pompote.

ils ont tout mangé, et nombre de parents ont du mal à croire tout ce que leurs enfants avalent chez moi. il doit y avoir l'effet communauté, c'est vrai que c'est tellement chouette de manger tous pareil et ensemble ! ils ont dit que c'était bon. ils se racontent des trucs et se comparent encore et toujours. ils s'inquiètent de savoir si l'autre aime bien ou pas.

moi j'essaie de me renseigner sur la diététique de l'alimentation du jeune enfant mais ce n'est pas pour autant que je critique les parents qui font différemment chez eux.

à Lily j'ai donné du saucisson ce week-end. et sachant que c'était mal. elle adore ça. je n'en donne pas à mes accueils. c'est un autre contexte.

et Léa est venue manger avec nous. elle parle avec les enfants, ils aiment bien.

Commentaires