l'éveil musical des bébés de moins de 3 ans

cliquez sur http://www.aimparis.fr/eveil-musical-1-2-ans.php pour voir une vidéo sur l'éveil musical professionnel et les tarifs qui vont avec = 30 mn par semaine = 99€ par trimestre.

nous n'en sommes hélas pas encore là, mais vos enfants ont une chance inouïe de faire partie de notre Ram Sibtas. ce matin j'ai été étonnée de voir peu d'ass mat, ou alors c'était la taille différente du local qui m'a induite en erreur. je m'attendais à une séance difficile à gérer en nombre. pas du tout.

nous avons enregistré la séance ce qui va donner pour les ass mat un fichier son d'une durée d'une heure avec tous les airs pour se dire bonjour et au-revoir, et les rythmes pour utiliser les instruments ensemble.

j'ai lu des idées intéressantes à exploiter aussi avec des albums. mais bon si je faisais tout ce que j'aime, j'atteindrais la perfection et il parait que j'ai plein de défauts...(mais je n'en crois pas un mot.)

j'ai remarqué un trou =
- ah, il faut percer des orifices dans les boites de pellicules ?
- oui nous allons voir ça ce soir ! (avec un clin d'œil)

moi ça m'intéresse beaucoup. je veux bien un enchainement de chansons musicales tout prêt à réciter pour qu'il n'y ait pas de temps mort quand je les tiens bien par les oreilles. et aussi j'aimerais savoir improviser en musique.

on ne se rend pas compte à quel point nos métiers nous demandent de l'investissement personnel. c'est à une dose infinie.

je voudrais apprendre par cœur des textes de marionnettes et je ne sais pas où en trouver. j'ai lancé un appel sur un forum professionnel sans réponse.

c'est un côté que j'aime bien l'animation, je suis partante pour élargir mon potentiel, même à mon âge.

par le ram nous allons avoir accès au prêt de matériel musical, et nous allons apprendre ce soir à fabriquer notre propre matériel !


«De la musique avant toute chose », écrivait Verlaine.

Qu’est-ce que l’éveil musical ?
Pour les tout-petits, l’éveil musical est avant tout une découverte, une expérimentation des sons, des objets et des instruments. Le but n’est pas d’en faire de grands musiciens, mais de les initier et de développer leur esprit critique en leur apprenant à juger les choses, à dire ce qui a leur plu et déplu.

Comment procédez-vous ?                                                  
Ce n’est pas une méthode comme celle de la lecture. On ne se dit pas : "aujourd’hui je vais travailler sur le son fort, demain je ferai sur le son faible." C’est une approche globale. Je travaille à partir de petites histoires, de petites séquences musicales. Par exemple, grâce au personnage du père Noël, on a travaillé l’unisson : tous les enfants devaient lui parler en même temps ; on a aussi étudié la notion de pianissimo, parce que le Père Noël doit aller doucement quand il passe à travers la cheminée…

Qu’apporte l’éveil musical à un enfant ?
En premier lieu, l’écoute. C’est la base de tout. La musique – et les arts en général – permettent aussi de s’épanouir, d’être plus à l’aise. C’est important pour l’équilibre de l’être humain.

Il y a aussi des bénéfices secondaires…
Oui, parce qu’on ne fait pas que de la musique, on développe aussi la socialisation, comme savoir se taire ou avoir une démarche de groupe. On travaille aussi tout ce qui est corporel : le rythme ne peut pas s’apprendre en restant assis, il faut l’appréhender avec son corps. C’est une façon d’aborder les notions de latéralisation et de schéma corporel.
Enfin, étudier le lien entre graphisme et son aide également les enfants dans l’apprentissage de la lecture.

Par Cristina Agosti-Gherban, Professeur d’éveil musical et de musique d’ensemble au conservatoire à rayonnement départemental du Blanc-Mesnil


Eveil musical : place aux jouets et imagiers sonores

Les premiers imagiers sonores remportent un franc succès auprès des tout-petits. Les bruits des animaux de la ferme, des véhicules de pompiers, de police, mais aussi les petites chansonnettes… amusent inlassablement les bébés.
Les jouets sonores (xylophones, timbales, mini-batteries…) plaisent également beaucoup aux bambins et leur apportent d’incroyables expériences sensorielles. C’est dans la répétition d’une musique ou d’un refrain qu’ils s’imprègnent de la mélodie et battent le rythme !

Ainsi font font font... Quand Bébé se met à la chanson

Les chansons apprises en crèche ou à la maison ont un rôle fondamental car elles initient les petits à la musicalité. Vers 2 ans, ils sont capables de reproduire un couplet, pour le plus grand bonheur de Papa et Maman ! « Petit escargot », « Savez-vous planter des choux »… tous les grands classiques du répertoire enfantin leur donnent une première base musicale. Et pour cause, avec des mots simples et entraînants, la mélodie est d’autant plus facile à mémoriser, même si, rappelons-le, chaque enfant progresse aussi à son rythme. Certains, très doués pour la chansonnette, auront un plaisir fou à chanter à tue-tête. Pour d’autres, cela prendra un peu plus de temps...

Tous en chœur !

A la maison aussi on peut s’en donner à cœur joie ! Quelle famille n’a jamais mis la musique à fond dans le salon et chanter avec ses bambins ? Les enfants sont très sensibles à ces moments de partage intense : on danse, on chante tous ensemble.

http://www.infobebes.com/

http://www.grainedecurieux.fr

Commentaires