quand 2 bébés hurlent de faim à la même seconde, et que 2 grands attendent que je les serve

- je me barre en courant ?

Mais non, ça s'est passé aujourd'hui même à 11h20. mon dîner réchauffait, et j'avais pris un peu de retard avec mon horloge.

dans le travail de la nounou, il suffit de peu pour que tout parte à vau l'eau.

j'ai essayé de distraire les plus petits et vite servir les assiettes des 2 grands, passer les serviettes autour des cous.  non aujourd'hui on ne va pas se laver les mains au lavabo, je n'ai pas le temps, je vais vous laver avec le gant de toilette.

- oh pauvre Théo qui avait demandé tout seul à aller se laver.

- non mais là tu entends Théo ? c'est impossible à gérer, je dois faire très vite.

et j'en suis venue à servir les 2 becs en même temps pour éviter les cris hurlants des affamés.

et ça faisait une éternité que ça ne s'était pas produit, mais cela se peut bien en effet.

alors si vous voulez ma technique de ce midi, j'ai donné 3 cuillers à la fois à l'un, puis à l'autre car si je donnais 1 seule cuiller, c'était les cris.

finalement tout s'est parfaitement bien déroulé puisque Théo B s'est carrément endormi à la fin du repas dans le transat sans tétine, pendant que j'étais à la cabane en train de changer les grands et les mettre au dodo.

Eva n'a pas aimé le yaourt à la myrtille par contre elle a tout fini le repas de sa maman. Théo B a tout mangé, ce matin il a eu quelques régurgitations, n'a bu que 30 ml de lait. et un yaourt (+1), il ne veut plus de lait ce bébé-là. on est obligés de respecter. et Joris bien adorable, a bien mangé tout seul, c'est normal il est devenu le chef de tribu.

nounou a mangé toute seule du coup, après. des fois c'est comme ça. je fais comme je peux pour aller au mieux.

et si je vous dis que Théo N a fait pipi dans le pot et que j'espère que bientôt ce sera le caca qu'il fera, vous saurez tout sur les problèmes de tuyauteries qui sont mon lot quotidien.

le tout petit ne supporte pas d'attendre quand son ventre a faim, pour lui c'est une question de vie ou de mort, plus il grandit, plus il a été confronté à la réalité sur le terrain et il peut se rassurer sur la confiance qu'il peut témoigner à l'adulte qui est en charge de son estomac.

tout n'est qu'une question de mise en confrontation devant les problèmes, et de la manière dont on présente les solutions. il faut montrer aux bébés que ce n'est pas aussi grave que ça, que tout va s'arranger, qu'il peut attendre encore 5 minutes, et ensuite lui donner ce qui lui a manqué avec force sourires et récompenses pour avoir attendu.


Commentaires