le jeu de la queue du renard





c'est un jeu de motricité globale, de course poursuite, mais je peux vous dire que pour faire comprendre la règle à 30 et 23 mois, c'est pédagogique !


quand je leur ai expliqué qu'ils seraient les renards et moi le chasseur, ils ont eu un peu peur pour commencer.

pas évident de se transformer en renard aussi rapidement !


il suffisait de glisser un foulard dans la poche arrière de son pantalon pour se retrouver avec la plus belle queue qui soit. un peu lourde à porter peut-être ?

ensuite nounou qui devient chasseur, sans fusil ?

elle a dit "attention il faut vous sauver renard Joris et renard Théo ! je vais vous attraper sinon et je vous prend la queue."

aucune réaction, les 2 renards me contemplent béatement et attendent la suite. je me vois dans l'obligation de passer la vitesse supérieure, je pousse les enfants à courir et moi derrière qui pousse des cris de chasseur.

je grogne un peu à la place des renards qui ne pipent pas mot...

jusqu'à ce que je chope un foulard, et quand je crie "j'ai ga-gné, j'ai ga-gné !" enfin ils se détendent, ils lèvent aussi les bras au ciel en riant.

le jeu commence à leur plaire.

puis je deviens moi-même renard et je demande aux chasseurs de m'attraper la queue. évidemment il leur faut du temps et même je vois que Joris n'ose pas tirer sur le foulard, pourtant je suis arrêtée bien en face de sa main.

je l'encourage, "tire, tire sur ma queue fort".

une fois qu'il a ôté la queue, il est soulagé, "ah ce n'était que ça ?"

et nous avons tourné comme des petits fous autour de la table, on ne savait plus trop qui était le gagnant, mais je l'ai ressenti, ils étaient heureux.

d'ailleurs quand la maman de Eva est arrivée ils lui ont parlé du renard.

surtout que nous avons lu 2 fois l'histoire de maman renard qui comme toutes les mamans du monde lit une jolie histoire à son renardeau tous les soirs quelque soit la météo, et grace à sa maman qui le protège le petit renard n'a jamais peur de ses cauchemars.

j'ai pris 30 mois sur les genoux car il était très concentré sur l'histoire, il écoute attentivement et il aime ça.

et oui quand le dernier des enfants arrive à 8h30, nous avons déjà beaucoup joué. et la matinée est loin d'être terminée. nous allons jouer aux kaplas. j'essaie de bâtir et 23 mois déconstruit au fur et à mesure.

je joue aussi avec les constructions de pailles, je l'adore ce jeu, c'est un peu trop difficile pour 23 mois mais il essaie quand même.

une maman a dit "pas besoin de Ram ici". car à 4 enfants de moins de 3 ans, il s'en passe des interactions tous les jours ! c'est juste à la bonne dimension, de quoi se découvrir sans stresser.

comme par exemple comprendre que le bébé n'a pas forcément envie de boire le faux-biberon pour de vrai, ou qu' il faut s'arrêter AVANT de rouler sur un autre enfant, que quand on tape on n'est pas aimé, que si l'autre joue gentiment on ne lui arrache pas son jouet des mains.

comme vous le voyez pour le jeu du renard j'ai dû m'investir à fond pour faire passer la règle, c'est à transpirer, il faut vraiment aimer se donner du mal pour réussir, (et on ne sait pas au départ si ça va marcher avec des enfants).

pareil pour apprendre la socialisation, même juste à 4 touts petits, il y a un boulot d'enfer, bien 2 années de répétition des règles de convivialité avant que l'enfant n'accepte de devenir l'ami d'un autre tout petit.



Commentaires