ça y est ! elle est réussie cette partie de bowling !

la part belle aux activités motrices chez nounou pascale. ici ce n'était pas une activité libre, il fallait suivre des règles.

j'avais composé un terrain de bowling, en fermant le rideau pour éviter la dispersion des balles dans tout l'espace.


il fallait se mettre derrière la ligne de départ pour lancer 7 balles de différents poids sur des quilles de différentes tailles, ramasser les balles et les remettre dans le seau noir, redresser les quilles tombées pour pouvoir rejouer.

nous avons commencé le jeu dès l'arrivée de Joris. il a 30 mois et il m'a épatée. il a très vite maitrisé le lancer de balles sur les cibles. je ne l'en aurai pas cru capable mais il a vite intégré sa propre technique de mouvement de bras pour que sa balle atterrisse au-dessus de sa cible. donc opération concrète.

quand 23 mois est arrivé, il a été content de lancer ses balles.

mais ce qui était mieux pour lui c'était de déplacer les blocs de mousse. alors je l'ai laissé faire, nous passions du coup en jeu de motricité libre.

 puis 30 mois me demande de lui lire un livre, je m'exécute, ensuite un pour 23 mois, mais il veut tout pour lui ce matin on dirait, je suis obligée de le recadrer.

nous sommes tous rassemblés  avec les bébés de 6 et 8 mois aussi, autour du fauteuil orange,  qu'est ce qu'on est bien ! (j'aime bien montrer aux parents l'ambiance entre les enfants, il s'auto stimulent, je n'ai rien à faire de particulier sauf regarder.)

j'enchaîne sur nos comptines, je redis celles que les enfants me redemandent, je chante, je me sers d'une marionnette nounours rose pour chanter "moi  je dors avec nounours dans les bras", puis je distribue des jouets de motricité fine.



quand je sens que les bébés tombent plus vite que la normale, c'est qu'ils sont fatigués, une sieste s'impose, tout va bien au royaume de nounou !

et pour un peu plus de motricité globale encore, je ressors mes 2 bolides rouges qui font le bonheur des grands dans la maison.

les enfants ont un énorme besoin de se mouvoir. et en pratiquant des mouvements de motricité, fine, ou globale, ils développent leur concentration et leur mémoire, ils apprennent à mieux se connaitre, se positionner dans leur environnement et de s'y adapter en choisissant les bonnes attitudes. On croirait qu'ils jouent mais en fait ils mettent en place les bases essentielles pour les futurs apprentissages.

l'enfant ne joue pas pour apprendre, mais il apprend quand il joue. saisissons bien la différence, arrêtons de les gaver de théories et d'objectifs de réussite.

dans le jeu la notion d'échec est permise, dans les devoirs les échecs sont surlignés de rouge.

Commentaires