au programme ce jeudi 3 juillet 2014



hum ma maison sent le savon noir, j'adore.
ça c'est pour dire que le ménage est fait.

au programme de la matinée ce sera écoute de musiques pour enfants tout en jouant avec la caisse d'instruments de musique, Robin a 2 pipeaux et il souffle dans chacun d'eux alternativement. Joris actionne la clochette ding ding puis Tom s'en empare. en même temps ils roulent sur leurs bolides, tout en trimbalant un instrument de musique, c'est un peu difficile avec l'accordéon qui se déroule. moi je les laisse faire parce que c'est ma manière à moi de les accueillir. moi je trouve complètement normal de les laisser trimbaler les objets dans le jeu libre. si je me mets à dire "non pas là", "non pas ça", non pas si non pas là, c'est râté pour moi. je préfère choisir ce que je vais leur permettre de faire, laisser les objets autorisés à disposition et à partir de là je n'interviens plus que pour les libérer de leurs querelles quand elles vont trop loin. je n'interviens même pas immédiatement au début des querelles. j'attends que ça saigne...

j'ai déroulé la vieille nappe cirée  car nous allons faire un peu de peinture au bouchon.

le biscuit à la cuiller a été dégusté en coeur.

il me faut mon petit café.

ensuite ils vont sortir sur la terrasse et je pense que Joris va faire sa petite sieste.

et moi je vais essayer d'avancer dans ma paperasse, j'ai des tas de documents à classer. j'ai fait mes recherches car je veux savoir ce qui est préconisé dans la matériel de jeu chez les assistantes maternelles. mé woui, c'est pas pareil de se retrouver en maison individuelle que dans un endroit consacré uniquement au travail.

nous on doit avoir des univers mobiles et surtout un endroit pour ranger. car nous devons tous les soirs redonner de l'intimité à notre foyer. il faut quand même refermer à un moment le coffre à jouets.


  • et alors je me suis tapée un article sur Pikler donc qui préconise l'observation dans le jeu, c'est à dire que les disciples Piklérien sont invités (ce que nous avons fait dans notre formation au ram) à se mettre en deça de l'espace de jeu et à ne pas intervenir pour laisser la créativité aux enfants, par contre il ne faut pas quitter l'environnement immédiat c'est alors que l'on est mieux à même d'observer le développement de chacun pour se régaler de pouvoir l'interpréter et le transmettre en détails, de réajuster aussi la proposition d' objets par rapports aux besoins de chacun chaque jour.
  • mais ailleurs j'ai lu sur un support professionnel qu'un autre pédagogue recommande  de ne pas rester en périphérie immédiate sans rien faire car les enfants ne sont pas naturels lorsqu'ils se sentent observés, c'est mieux que l'adulte vaque à ses obligations, qu'il fasse autre chose tout en surveillant l'enfant.
Alors comme je suis d'accord avec les 2 théories, je fais un peu des 2 ! 

voilà ce qui fait par exemple tout ce que nous pouvons noter sur notre projet d'accueil, je prends un peu de ça à droite un peu de ci à gauche, je rajoute quelque théories sur l'hygiène, et beaucoup de bon sens, du recul, je secoue le shaker et ça me donne des journées qui ne sont jamais semblables puisque je réajuste au jour le jour en fonction de tout un tas de paramètres. 
et surtout de l'humeur des enfants car parfois ils nous empêchent de mettre en place ce que l'on a prévu.


Commentaires

Anonyme a dit…
Oui un peu de ci un peu de ça... Moi aussi j'aime bien. Je suis emballée par tellement de choses de toutes façons que je ne serais jamais puriste de rien du tout.... J'avais lu aussi qu'il ne fallait pas rester constamment a les observer. Et c'est vrai qu'ils ne jouent pas de la même façon quand on est juste la que lorsqu'ils croient qu'on ne les regardent pas..., mallory
Mallaury c'est clair que dans la petite enfance il y a de quoi faire, avec des tas de courants de pensées, et au final ce qui résonne le mieux c'est que que l'adulte applique avec toute sa sincérité. la sincérité c'est tjs gagnant.
ah ben je vois que tu a re-paramétré ta newsletter !
Au fait je me suis aperçu que pour écouter la musique spotify sur nos blogs il faut que les visiterus se connectent à leur spotify aussi, je suis donc repassée sous deezer pour l’insertion de musique !