en passant par la patouille au savon jusqu'à la teinture d'automne

au fait j'ai retrouvé mon sac à tabliers = dans un placard. il ne faut pas que je range sinon je ne retrouve plus rien.

 au départ je donne du savon en paillettes et je laisse manipuler avec la consigne de ne pas mettre à la bouche. puis je donne de l'eau et une cuiller à soupe pour remuer. puis je transvase dans des bols, on ajoute de l'encre à l'eau. en remuant on aperçoit des changements de matière. je donne un verre de sable pour voir ce qui se passe. je donne une feuille de glycine chacun. il faut s'en servir comme d'un pinceau en trempant la feuille dans le petit pot.






j'ai enlevé la lessive et je donne de la gouache vert et jaune car on dirait bien que ça sent l'automne, mettons des couleurs d'automne sur la feuille alors. il peut y avoir un peu d'excès...mais si l'enfant veut continuer son activité, je le laisse faire.

ce que l'enfant retiendra seront les sensations personnelles en touchant des matières naturelles, mais sinon, pour l'histoire des couleurs de saison, je ne suis pas sure qu'ils vont en faire une priorité dans leur vie.

2 commentaires:

Sophie De Oliveira a dit…

il faut que j'essaie le savon en copeaux, idée du livre ou tu avais déjà testé ?
sinon, tu sais que la glycine est toxique ? mais que les graines et le "suc"

Pascale Perrillat a dit…

j'en avais déjà fait et oublié la boite du coup en le relisant sur le livre,j'ai eu une activité avec 0 matériel acheté. et les feuilles de glycines ben ce n'est pas la 1ère fois que je les utilise, je suis à coté à surveiller ils ne les mangent pas. (mais une fois j'avais récolté toutes les gousses pour en faire un jeu...)ouf pas d'empoisonnements.