quand je me sers de mon self controle

c'est ainsi que l'on doit certains jours puiser en soi des ressources pour ne pas exploser.


c'est par exemple ce matin 3 enfants qui étaient venus chez nounou avec joie, pour voir leurs copains. mais aussi pour se mesurer les uns les autres. ça commence par "c'est MA maman.

 c'est à MOI.

nounouuuuuuuuu.

et vas-y que je te pousse, et vas -y que je te tape
et moi de gronder, de séparer, de menacer, d'ignorer...

ah oui ? j'aurais du me baisser à leur niveau pour leur expliquer de ma voix la plus douce qu'il ne faut pas taper mais plutôt verbaliser ses émotions ?

merci du conseil. la prochaine fois venez me donner un cours, mais restez au moins 1 heure et nous verrons combien de temps vous allez tenir. n'oubliez pas de proposer des activités salissantes et de préparer un repas en même temps !

j'ai été bien contente quand ils sont allés coucher, je le dis. et eux aussi, ils en avaient autant marre que moi de cette électricité dans la maison. quand ils étaient séparés, ils pleuraient "mon copain" "ma copine" et dès qu'ils se cotoyaient ils se repiquaient les jouets.

ça c'est la réalité de mon métier.

mais il n'y a pas que ça. je leur ai proposé de tamponner avec des pochoirs. chacun a choisi 2 pochoirs. appliqués sur 2 feuilles chacun. ensuite on écrit le prénom et ce que l'on a dessiné, ou autre chose. c'est pour motiver à s'exprimer à l'écrit. ils se sont bien dépensés en intérieur physiquement car je leur ai installé des éléments de motricité globale = l'hiver est comme revenu. on ne peut pas sortir.




attention voilà un chat qui va sauter sur la table.




au menu des pâtes semi-complètes, des carottes à la crème, du poulet de ferme rôti, un fruit.

j'ai commencé mes déclarations d'heures de juin. et ben dis donc, mes 2 jours d'arrêt de travail me coûtent 220€. saleté de dent.

j'ai décompté aussi 7 h de travail pour la journée de solidarité partagé en 4 employeurs en fonction des contrats, parce que j'ai inscrit sur les contrats que je fais la journée, mais je vais arrêter de la faire. je crois que je suis la seule nounou à la faire.

et puis j'ai ajouté les jours de congé payé pour les contrats en année incomplète au 1/12ème.

j'ai refait une nouvelle présentation de ma déclaration d'heures pour détailler la prise et le paiement des congés, rappeler comment ça va se passer en fin de contrat en 2018. les Ram ce serait pas mal si vous faisiez un cours pour expliquer aux parents ce qui se passe.

et j'ai fait une simulation de 2 contrats en année incomplète qui passeraient en année complète pour qu'un parent puisse décider de ce qui est dans son budget ou pas.

car il faut imaginer que lorsque l'enfant atteindra 3 ans les parents ne percevront plus que la moitié de leurs aides. mon rôle c'est bien de prévenir car ensuite il va falloir en guérir de ces guerres de porte-monnaie.

et d'ailleurs pour un parent qui s'est trompé en déclarant mes heures complémentaires, (ma fiche de paie est plus importante que le salaire versé de 20 ou 30 €). mais je laisse tomber car je ne sais pas comment rattraper l'erreur. cadeau fiscal.

Commentaires

Carole a dit…
Ah oui des fois il faut avoir les nerfs bien accrochés!
Pour la journée de solidarité, le syndicat unsa assmat dit qu'on ne la fait pas donc je ne fais pas.
Bonne fin de journée
oui Carole, tout le monde me le dit.merci. bonne journée.
Céline a dit…
Pour la journée je ne la fait pas aussi,il fait pas chaud ici avec beaucoup d'humidité,les petits sont bien électiques ici aussi.Bonne journée.
Céline, ce doit être athmosphérique et j'ai remis un gilet à défaut de rallumer le chauffage.
Anonyme a dit…
Belle journée !
Pour la journée de solidarité en effet il y a un vide juridique. On n'est pas censé le faire car pas repris par le code dont on dépend. De plus les parents employeurs ne paient pas comme les autres employeurs donc c'est de toute façon fausser dès le départ.
Concernant les 20 ou 30€ de déclarés en trop sur pajemploi, rien de plus simple c'est aux parents employeurs de rectifier et vous vous n'avez rien à faire à part dire quand il y a une erreur... s'ils n'y arrivent pas ils doivent faire un mail à pajemploi et expliquer le problème....
Bon courage ! Nous avons le meilleur des métiers avec ses avantages et ses inconvénients....
merci beaucoup. oui c'est un très beau métier, comme d'autres et comme dans la vraie vie avec des hauts et des bas, sinon à quoi bon ?
Mar'motte a dit…
Bonjour Pascale,
Je suis votre blog avec attention depuis plusieurs mois depuis le plateau matheysin en Isere. J’apprécie votre écriture spontanée et votre franc parler. Ca fait du bien de vous lire! Vous parle de réalité du metier et je vous rejoins la dessus...J'ai eu une semaine a peu pres similaire et il y des jours ou il faut puiser dans nos ressources de zénitude pour ne pas exploser! L'approche des vacances pour tout le monde n'y est probablement pas étrangère, l'accumulation de fatigue...Bonne continuation et au plaisir de vous lire a nouveau.
c'est moi qui vous remercie Mar'motte. vite des vacances...