mais bien sur...

je ne voulais pas m'y coller, à la reprise = oui j'aime bien être déconnectée de cette satanée salle de jeux.

au point que j'ai appelé à l'aide pour la remise en ordre de service. laver les draps, laver les carreaux, laver les sols, ranger les jouets, dont ceux que j'ai lavés mes deux derniers jours de travail. contre les microbes et les virus il faut faire tourner toutes les 3 semaines, pendant le repos les virus meurent. c'est impossible de laver tout le matériel au fur et à mesure de mon point de vue.

car voilà , moi j'ai appelé à mon service une entreprise d'aide à domicile, il faut dire que c'est l'entreprise d'une de mes filles. je la paie en réel 21€ de l'heure net, mais j'ai droit à un crédit d'impôt de 50% du coup l'heure me revient à 10€50.

je préfère piocher sur les frais d'entretien et même sur mon salaire pour m'épargner du travail en plus de mes 40h hebdomadaires.

sinon je ne pourrai plus physiquement tout assumer, hors j'ai besoin de 4 contrats pour gagner correctement ma vie.

alors Léa m'a dit "maman, pour ou contre le changement ?"
- évidemment que oui !

et hop, le gêne est ressorti, tout a changé. et j'adore ça.

par contre elle y a passé 2 heures sans ménage, que du tri...

le ménage je m'y suis collée ce matin avec ma raclette à vitres et mon vaporetto. en plus mon lave-linge est en panne e je n'ai pas envie de faire les magasins pour en trouver un.

à présent je vais coller des posters sur des tiroirs, accrocher un rideau, laver les chaises d'enfants.

il me restera ma maison à récurer, sur 2 étages. bien sûr il fait un temps magnifique alors que je n'ai eu qu'un seul jour de beau temps depuis le 1er mai de mes congés.

mais le 1er mai, j'étais chez le dentiste de garde à 50 km de chez moi, avec une rage de dents et une belle ordonnance d'antibiotiques. j'ai eu si mal que j'ai pris de la morphine et ça me couchait littéralement 4 h d'affilée, puis je remettais une dose. ça a duré 3 jours et 3 nuits avant que l'antibiotique ne calme l'infection.

mais on peut dire ouf pour les parents car si je n'avais pas été en congé j'aurai manqué mon travail.

je suis retournée voir mon généraliste, qui m'a bien auscultée sous toutes les coutures. ouf à présent il va me laisser tranquille car il n'a pas trouvé de traces de calculs dans mon rein. pour mon dos il confirme que j'ai pas mal d'arthrose dans le bas du dos, mais hélas on ne pourra rien faire à part des antidouleurs au moment des crises.

vu le mauvais temps je me suis fait plaisir à bricoler, peindre, sculpter du métal à repousser. j'ai fait une petit faon avec de la peinture pour émail.


je ne comprends pas que des gens puissent s'ennuyer. il y a tant de domaines inconnus que je souhaite explorer.

je suis triste de penser à ma reprise car voilà, j'ai déjà ma tête dans le guidon. mais j'ai un truc super pour m'aider =
une maman m'a demandé si je voulais bien commencer le matin  à 6h30, et j'ai dit oui pour pouvoir terminer 1/4 d'heure plus tôt, dès 16h40 il n'y aura plus de nounou qui tienne, et je vais avoir du temps pour un peu de sport, beaucoup de repos et un peu de plaisir personnel...

je rêve même la nuit de mon travail, et c'est surprenant au réveil, des fois je vais chercher des visages d'employeurs perdus de vue. toujours avec des rapports naturels et conviviaux. là ils avaient besoin de mes services.

je crois que je suis un peu médium en plus de toutes mes qualités, car précisément le même jour j'ai eu 2 appels pour des accueils de bébés pas encore nés.

je suis partagée entre le rêve de prendre ma retraite, et la fierté d'être sollicitée par des gens de réputation.

mes courses sont faites. c'est l'heure du ménage qui revient.

Commentaires