ils ont bien un point commun = ils m'ont choisie pour m'occuper de leur enfant.

la bonne nouvelle, c'est que nous sommes déjà vendredi. (avec une maman on s'est dit que c'était trop chouette de commencer en fin de semaine. tandis que le papa a dit "mais pourquoi vous n'avez pas pris 2 jours de plus ?")

bien que la météo n'aie -il parait- rien à voir avec l'arthrose, je maintiens que j'ai + mal aux articulations quand il fait mauvais= je suis servie en ce moment.

je n'ai pas prévu de plan d'éveil de toutes mes vacances, (d'habitude je bouquine, je surligne, j'imprime, je m'organise), maintenant non je ne veux plus.

c'est pendant mes heures de travail que je dois faire ça.

et puis je me suis aperçue qu'hier je ne vous ai pas dit à quel point j'étais contente de revoir les enfants, de vérifier leurs sentiments à mon égard et leur témoigner des miens.

ce métier m'apporte une belle vague de bonheur, c'est pour ça que j'y tiens.

j'aime bien avoir ma propre manière de me gérer, de laisser couler quand je le décide, j'aime quand je sais arrondir les angles et que je ne me laisse pas influencer par tout ce qui se dit. je dirai même que j'aime jusqu'à déclencher des réactions même d'hostilités. j'ai eu l'occasion depuis que je bloggue de m'apercevoir que beaucoup ont un temps de décalage, le tout c'est de se trouver en amont.

même si je sais que des employeurs me lisent ici je vous le dis = j'aime nos rapports employeurs-employée. je ne sais plus si dans mes autres métiers c'était pareil avec mes employeurs. finalement on se voit encore plus qu'avec des amis, il vaut mieux que ce soit agréable.

bon = niveau aménagement de l'espace professionnel, depuis le journal de Ram =


aujourd'hui nous ferons du collage. mais juste avant du découpage. le but c'est de se familiariser avec l'utilisation des ciseaux, il en faut du temps pour découvrir comment placer ses doigts pour actionner l'outil. ensuite comment placer le papier. et se retenir de déchirer avec les doigts pour aller plus vite !!! je vais aller chercher des jolis papiers et je vais les découper en petits morceaux pour que ce soit plus maniable. ensuite les enfants vont pouvoir jouer avec. même écrire dessus. puis j'encollerai une feuille au rouleau et ils déposeront leurs petits bouts, une fois sec ce sera un souvenir dans le classeur. hier soir Chloé disait à sa maman "non c'est MON cahier !". certains parents veulent le lire tous les soirs, d'autres se contentent d'une fois par semaine, c'est à la guise de chacun.

ça n'a rien à voir, il faut que chaque parent trouve son compte dans ce que je leur propose, mais chacun sa priorité, il est normal de rencontrer des différences car ils sont tous différents, pourtant ils ont bien un point commun = ils m'ont choisie pour m'occuper de leur enfant.

Commentaires