ce matin, c'était du condensé

il a fallu que je mobilise tous mes moyens et toute mon attention. c'était le premier jour d'accueil de Chloé. SANS ADAPTATION, ce sont les parents qui décident.

J'étais déjà la nounou de son grand frêre. donc moins difficile.

n'empêche qu'elle a pleuré quand elle a vu les autres enfants. elle s'arrêtait aussitôt que je la tenais dans les bras = elle avait besoin de se sentir en sécurité. elle repoussait tous les jouets.

alors je lui ai donné sa tétine et son doudou. et je l'ai gardée sur mes genoux. mais je ne pouvais pas la poser. pourtant je devais quand même habiller Lily !

alors j'ai eu l'idée de lui brancher les lumières colorées du stromboscope (je ne sais pas si c'est le nom exact) et je l'ai allongée dans le petit lit = impeccable ! elle était hypnotisée par les couleurs, et elle n'avait plus peur. c'est la reine des boites de nuit ma parole.

du coup j'ai pu avancer dans mes tâches et nous sommes partis faire une longue ballade. j'avais prévu ça car en principe les enfants adorent la poussette. et je me disais que si elle avait sommeil ce serait bon.

personne n'a dormi, mais tout le monde était content. et pendant la promenade Chloé s'est sentie vraiment bien puisqu'elle engageait la conversation avec ses copains, les touchait et montrait de l'index en parlant. Théo était assis devant à côté d'elle et lui caressait les cheveux.

Nous avons regardé les travaux dans le village, bavardé avec les gens qui sont épatés de voir une poussette à 4 places et me plaignent de faire un si dur métier. je leur fais peur apparemment. mais non, quand les enfants sont habitués à moi, tout roule, j'en suis la première étonnée d'ailleurs. mais c'est vrai que physiquement et nerveusement c'est un métier des plus fatigants. alors que d'autres pensent que nous sommes à part et plutôt du genre qui fout rien.

revenus à la maison les enfants sont restés encore dehors dans le jardin et en me suivant aussi dans la cuisine car je préparais le repas.

qui a été partagé encore sur la terrasse, il ne faut plus rater un seul jour de beau temps. quand Chloé n'a plus faim elle repousse fermement l'assiette, on n'y revient pas.

Théo poussait des cris régulièrement, je pense qu'il voulait faire le kéké car c'est le seul garçon aujourd'hui.

Eva est tombée et je lui ai désinfecté son genou. ce n'est pas grand chose une petite larme de sang, mais quand même assez pour qu'elle jacasse en se courbant sur le genou, elle ne veut pas que je la soigne, mais je ruse et je lui donne un jouet pour changer les idées. je sens qu'elle est contente d'avoir Lily pour jouer. elle l'appelle et elles se font des offrandes.

Lily c'est ma petite fille qui a dormi hier soir à la maison. elle me découvre sous mon pan professionnel, elle entend les autres qui m'appellent nounou, elle voit que j'ai de la chance d'avoir des enfants auprès de moi. et alors elle est bien contente de profiter de leur compagnie. elle va avoir 2 ans le 10, et ça y est elle est propre. ça s'est fait tout simplement sans prise de tête. ses parents lui ont montré le pot. au début elle en avait peur. puis elle s'est détendue. et elle a un jour compris que c'était normal de faire pipi et caca dans le pot. parfois elle y va seule, parfois elle dit "mamie pipi pot".

et parfois il y a de petits accidents. mais franchement c'est bien normal.

alors ce matin nous avons montré à Eva le pipi de Lily dans le pot. ça l'a bien intrigué. je l'ai vue qui réfléchissait, qui faisait le lien entre le pot, Lily et le pipi. des fois que ça l'inspire, les enfants font beaucoup de choses uniquement par imitation.

c'est là tout l' intéret de vivre en collectivité, il y a toujours quelque chose à repiquer. mais du bon comme du mauvais hélas.

je suis bien contente d'avoir réussi ma mission ce matin. bien fière de moi. j'ai mérité une petite pause pour reposer mon dos.

et je rajoute que les jouets n'ont pas eu le succès escompté, ils ont bien préféré de se découvrir les uns les autres plutôt que des objets.

et une autre précision énorme = Eva dort sur une couchette au sol pour la première fois. ils sont phénoménaux ces petits.


Commentaires