demain je dois effacer tout un fil relationnel dans mon organisation.

nous sommes au bout cette fois. 3 enfants de la même fratrie ont essuyé leurs couches sur mes mains. et voilà. je m'endurcis. je suis à présent capable de laisser partir les gens sans chercher à les retenir par quelque moyen. comme avec mes enfants qui sont partis malgré moi mais au bout du compte je trouve ça très bien, et alors qu'elles occupaient mon esprit chaque minute avant leurs 18 ans, je me rends compte parfois que je n'y pense même pas.

c'est l'avantage quand on a une vie active, tant de trucs à ne pas oublier.

d'ailleurs à présent je ne suis plus la même que jeune. maintenant je suis très capable d'arriver en retard. de perdre des papiers surtout quand ils sont importants. et j'ai un cahier spirale à petits carreaux dans mon sac pour écrire tout ce que je ne peux plus retenir. ce qui n'est pas écrit sur mon cahier va s'envoler à tous les coups.

du coup aujourd'hui je vais laisser Théo s'envoler, et avec lui toute la famille oiseaux du paradis. ça fait lourd à chaque fois de dire que mes employeurs sont les meilleurs. mais je ne peux pas les laisser s'envoler sans l'écrire.

de vive voix ce matin j'ai tenu à décréter que j'ai eu un plaisir fou à les connaître, je leur ai dit que j'avais avec mes employeurs de meilleures relations qu'avec mes amis.

forcément je travaille tant que je n'ai guère de temps pour entretenir de l'amitié. tandis qu'avec mon travail, je rencontre des gens différents qui me construisent chacun à leur manière. je prends tout ce qui peut m'améliorer dans leur façon de pénétrer dans ma vie.

ce n'est pas toujours évident de laisser entrer des inconnus dans nos foyers, on n'a pas forcément envie de montrer tout ce qui n'est pas parfaitement lissé, on a toujours peur de déplaire dans nos vies que l'on ne voudrait pas forcément livrer.

pourtant c'est obligé. c'est dans le métier.

et ce n'est pas évident pour les parents de nous domestiquer. eux aussi doivent franchir un cap vers l'inconnu et surtout surtout, arriver à démontrer un sentiment de confiance, puisqu'il n'y a pas d'autre choix pour aller travailler.

si tout s'est bien passé, c'est parce que nous y avons tous travaillé. et là je perds des employeurs qui avaient trop la classe. qui disaient ce qu'ils pensaient toujours avec modération pour ne pas me froisser et qui pensaient comme de bons employeurs à mon intéret avant de penser au leur.

voilà je les perds, je perds aussi Maryvonne et Patrice, je les aimais beaucoup.
 Marie et Zoé ça fait longtemps que je les ai perdues.

c'est un automatisme qui va se désagréger. j'enlève le prénom de Théo sur mes récap de salaire, sur les plannings, dans mes étagères... il faut faire de la place pour Chloé.

ce matin j'ai eu un beau cadeau, un rosier et des graines de fleurs pour le chalet. ça ne pouvait pas mieux tomber. c'est pour que je pense à eux quand je serai la-haut...trop chou.

et moi j'ai cherché en priorité des gants et un casque pour Théo, il adore ça. dans le costume de pompier il n'y avait pas de gants = pas bon. alors j'ai pris le nécessaire du parfait bûcheron. il a bien aimé. ouf sinon il ne se serait pas gêné.

j'ai eu de nouveaux résultats à mon questionnaire, encore des pistes à réfléchir pour m'améliorer. et voici qu'avec tendresse la dernière journée va se terminer. nous mangerons des glaces en petits pots pour le gouter avec des fingers. offerts par Théo.


 j'ai donné une bûche de bois pour que Théo puisse tronçonner.
 voici une belle idée de cadeau pour le chalet.
 Eva qui réfléchit en regardant les autres. des fois elle vient vers moi, dit câlin en se touchant la joue, c'est quand quelqu'un lui fait des tendresses.pour dire "oui" elle dit "i"
 ici Théo qui joue avec des pots de yaourt avec les graviers du parc. Théo ce matin était taquin, il fixait droit dans les yeux quand il se faisait gronder.



4 commentaires:

Dominique Mace a dit…

Bonjour Pascale, je vois que tu as investi dans poussette FAMILIDOO !!
Moi j'hésites car je les trouves tout de même très lourdes à vide.
Tu en est contente j'espères, raconte !!!

allez bonne vacances aussi.

Domie

Pascale Perrillat a dit…

oui j'en suis très contente, rien que le fait de sécuriser 4 enfants déjà. ensuie elle est très belle. pas si lourde. un bémol pour la capote qui n'est pas aussi pratique que je pensais.je ne regrette pas mon achat.

Carole a dit…

Très bel article et hommage à tes petits pe.

Pascale Perrillat a dit…

merci Carole. nous sommes toutes sensibilisées par les départs, ça nous perturbe à plusieurs niveaux.