je ne suis pas pour le diplôme de l'assistante maternelle. ce n'est que le point de vue que je défends.

depuis quelques années notre formation est sur la balance.

pas assez complète pour celle délivrée par le Conseil général.

et puis on envisage de créer un socle commun pour sortir les ass mat de l'ornière dans laquelle elles se trouvent. elles ne peuvent pas postuler dans les structures collectives en petite enfance.

on nous a recommandé de passer le CAP Petite Enfance. mais déception, les collectivités trouvent le diplôme bien en dessous du niveau de qualification produit par le diplôme d'aide puéricultrice. les CAP PE sont restées en grande partie sur la touche ou ne permettent pas grand chose.

diantre, on lance des questionnaires, on signe des pétitions, on crée des groupes de paroles pour aménager nos avenirs.

par la même occasion internet, les réseaux sociaux distillent à grande allure la promotion de toutes sortes de meilleures manières d'éduquer, on ne sait plus où donner de la tête = avant personne ne pouvait accéder aux infos tandis qu'à présent on se culpabilise à l'idée de rater l'info. ça en devient commercial.

justement à propos de commerce voyons un peu la rentabilité du métier.

comparons ce qui est comparable. les salaires horaires, la sécurité des emplois, il faudrait savoir si nous sommes salariées ou libérales, à qui nous devons rendre les comptes, entre les employeurs et le Conseil Général, voir pourquoi nous devons passer des agréments et dans quelles différences d'attribution.

puisqu'il est normal de rendre des comptes, il s'agirait de placer des bornes.

fixer les normes, à minima et à maxima.

comment assurer nos contrôles et à quelle périodicité.

protéger nos employeurs et leurs enfants.

protéger les assistantes maternelles aussi qui sont souvent les dindons de la farce.

enfin, il faut raison garder = on ne peut pas demander aux assistantes maternelles de travailler autant en dehors du temps d'accueil sous prétexte de sécurité pour assurer repas, courses, ménage, entretiens et comptabilité pour 3€ de l'heure par enfant gardé. sans visite médicale annuelle de travail, sans grossiste pour nos fournitures.

on ne peut pas demander aux ass mat de faire garder leurs propres enfants par une autre structure, ni au mari de manger au restaurant pour ne pas déranger... ou alors il faut relever nos salaires pour justifier de ces objectifs, c'est démesuré.

on en peut pas envoyer les ass mat en prison pour un défaut de surveillance sachant que le propre de l'autonomie de l'enfant se gagne en le laissant prendre des initiatives, d'où un potentiel risque.

il faut trouver un moyen pour que les ass mat prennent leurs arrêts maladies quand c'est nécessaire sans que les enfants soient largués avec leurs parents.

il ne faut pas que l'on nous demande de tout réussir seules et mal nous traiter en collectif.

pour moi c'est simple = il faut que les ass mat prouvent qu'elles se forment et passent des contrôles de connaissance, quitte à les repasser jusqu'à réussite. qu'elles aient bien accès à la formation continuelle.

celles qui veulent changer de métier passeront leurs diplômes en conséquence.


celles qui sont satisfaites réussiraient leurs contrôles.

mais il faudrait que les contrôles soient harmonisés avec tout le système éducatif, avec une place pour chacun, et tous dans le même sens,  le bien de l'enfant.

les parents doivent avoir le libre choix dans les formes des accueils.

que les parents qui n'ont pas envie d'un accueil chez l'ass mat aient la possibilité de choisir leur collectivité avec son mode de fonctionnement propre.

et que les parents qui choisissent l'accueil familial y retrouvent ce qu'ils y espèrent, sans aucune compétition entre les modes d'accueil, avec la particularité d'un vaste choix de programme éducatif modulé par la personnalité de chacune, qu'il ne faut pas tenter d'harmoniser. et la vraie place aux Mams qui sont encore une autre richesse dans le choix pour les parents, et pour les ass mat.

nous jouons un rôle dans la société pour que les femmes s'épanouissent, gagnent un salaire, le dépensent dans les magasins, et paient les retraites des aînés. les ass mat sont la forme d'accueil qui coûte le moins cher à la société. il faut le valoriser. même si nous ne sommes pas les mieux diplômées, beaucoup reconnaissent que nous remplissons très bien la fonction.

je ne suis pas pour le diplôme de l'assistante maternelle. c'est mon point de vue.



Commentaires