la fin de semaine qui porte à penser à notre formation


j'ai déposé un ballon dans son filet sur les petons de Eva.

la petite troupe du moment, ou plutôt la "grande troupe"

sur le mobile "fragile" j'ai enroulé aujourd'hui une couverture de survie en alumimium et Eva s'est gargarisée d'argenté


quand les grands ont eu terminé de jouer avec les petits objets j'ai débarrassé la table base de la salle de jeux pour leur donner des jouets magnétiques. j'ai rassemblé des cannes à pêches aimantées, des personnages avec des habits à customiser, des formes géométriques pour construire des dessins, des lettres pour écrire des mots, des animaux puzzles à assembler, avec un chevalet qui se pose sur la petite table. on peut donc dire que ce matin, chez nounou il y a eu un atelier physique.

comme il ne faisait pas beau j'ai évité de les sortir, pas la peine de se tremper et choper le rhume. je leur ai proposé de se défouler sur le trampoline et avec les bolides dans le séjour pendant que Eva dormait dans son lit dans la chambre.

quand je me suis mise à laver les biberons, il était 10h45, Arthur est venu près de moi "c'est quand on mange ?"

alors j'ai préparé une purée de céleri surgelée, des crozets à la crème et fromage, des chipolatas au herbes, et des fraises au sucre. mention spéciale à Joris qui a demandé et mangé 2 assiettes de céleri, tandis que Arthur aurait bien mangé 2 assiettes de fraises mais il n'y en avait qu'une. Manon était méfiante vis à vis des fraises. elle n'a pas tout mangé, bizarre.

les plus grands sont ravis quand je fais des papouilles à un bébé, je les vois qui s'arrêtent de jouer pour nous regarder. ils sont attendris, ça doit leur faire du bien. alors je m'arrange pour me rapprocher du plus grand et je lui fais un calin sur la joue ou dans les cheveux, et je lui dis tout bas "toi aussi tu es gentil".

et voilà c'est comme ça que se passent mes journées. entre la kikie qui prend un temps fou pour boire ses bibis par contre, je vois que Manon est très à son aise sans sa grande soeur, elle vit sa vie à elle. je n'oublie pas de la féliciter chaque fois qu'elle accomplit une consigne pour l'encourager dans le bon côté. je préfère en général plus souligner tout ce qui est réussi chez les enfants, à haute voix, plutôt que faire des réprimandes. chacun entend ce qui est bien et peut enregistrer un modèle à reproduire.

ils ont été vraiment zen ce matin. je sais que vous devez penser que je dis ça aujourd'hui juste pour rétablir ce que j'ai écrit hier. mais non car j'ai envoyé la vidéo aux parents pour qu'ils constatent par eux-même.

mon blog, c'est pour décrire ma manière d'accueillir vos enfants, ce n'est pas comme chez le voisin, c'est le résultat de mes expériences conjugué aux caractères de vos enfants.

là j'ai accroché une guirlande-collier de Noel au berceau de Eva qui gigote comme une folle pour le faire bouger. mais je vais l'enlever car ça commence à faire trop d'énergie. au dodo Eva. tiens c'est bête de ne pas avoir pensé à installer le collier pour Lily maintenant à 7 mois elle est trop grande pour aller dans le berceau.

et ce que je voulais dire à mes collègues pour qui j'écris aussi pour échanger sur nos pratiques professionnelles, 

c'est que par rapport au diplôme espéré pour les futures ass mat, je pensais tout à l'heure en donnant le biberon, 
je me demande si ce ne serait pas plus intéressant de faire passer une examen psychologique aux candidates pour évaluer leur motivation et leurs compétences, 

plutôt qu'un diplôme dont on n'est pas surs de ce que les candidates seront capables d'en retirer sur la pratique.


qu'en dites-vous ? je pense que c'est seulement avec les années de pratique qu'une ass mat peut avoir du recul sur son métier. car il faut arriver à trier dans tout ce qui est enseigné pour régurgiter en fin de compte ce qui nous semble approprié compte tenu de tous les paramètres qui nous sont propres comme le local, l'âge des enfants, la composition de la famille, etc.


Commentaires