l'enfant entre 32 et 35 mois environ

32-33 mois

L’enfant  va faire des progrès considérables en dessin. Ses capacités perceptivo-motrices vont s’accroître, il va être capable de faire des croix, des carrés, quand il va faire une maison on va voir que la verticalité est acquise. On va avoir l’anthropomorphisme, c’est-à-dire que la maison va représenter un visage. On va avoir l’apparition de la transparence et du rabattement. La transparence est, par exemple, un enfant qui va faire une maison avec ce qui se passe à l’intérieur. Le rabattement est que l’enfant n’a pas acquis la perspective, par exemple, sur une route les arbres vont apparaître vue d’avion. A cet âge là, il y a également la disproportion des éléments, c’est-à-dire que l’enfant va faire des personnes aussi grandes que les maisons. Il va faire de façon volumineuse ce qui est important pour lui. Souvent, l’enfant remplit de gribouillis entre les dessins.
33-34 mois

à 3 ans, certains troubles de la motricité peuvent encore persister, et l'on remarque quelques difficultés à prononcer certains sons ou à construire des phrases correctes, surtout s'il s'agit de mots longs et multisyllabiques. Surveiller dyslexie
34-35 mois

Le bégaiement
Il faut distinguer le bégaiement d'origine physiologique, qui dure généralement le temps de l'apprentissage de la parole puis disparaît vers 3 ans, d'un problème pathologique plus sérieux.
Celui-ci peut apparaître à n'importe quel âge, souvent après un événement qui a bouleversé l'enfant (un nouveau petit frère par exemple). Il s'agit généralement d'enfants inquiets, qui ont peu confiance en eux.
Le retard de langage
On ne peut véritablement en parler qu'à partir de 3 ans, si l'enfant a un vocabulaire très réduit, construit mal ses phrases et n'utilise pas la première personne en parlant de lui.
D'autre part, s'il ne prend jamais l'initiative de parler avec les enfants de son âge et les adultes, s'il ne semble pas comprendre des phrases longues mais relativement simples.

Commentaires