jeudi 24 juillet 2014








on dirait un visage avec les 2 yeux, les cheveux, la bouche.

les empreintes de Joris



c'est l'éclate ces bolides, tous les jours et aussi courir et se jeter sur les matelas au sol dans le salon.



dur dur d'attaquer ma journée ce matin, j'ai mal aux rhumatismes, comme une barre dans le dos, la nuque toute raide, mal dans la main droite, un doliprane fera sans doute quelque chose pour cette vieille nounou. avant que j'aille en cure je m'inquiétais d'avoir souvent mal au dos, mais depuis que je me suis rendue compte que l'on pouvait se rendre 30 années de suite faire la même cure pour les mêmes douleurs et poursuivre joyeusement son bonhomme de vie, je ne me pose plus de question, j'avale un anti-douleur et je me mets au boulot.

du coup ce matin je n'étais pas fin prête du tout, mes courses alimentaires n'étaient pas toutes rangées mais j'ai quand même nettoyé mes sols, c'est un minimum. je n'avais pas préparé le terrain de jeu, mais cela s'est quand même bien déroulé. j'ai lancé un atelier pâte à modeler. et j'ai pris mon reste de pâte à modeler que j'avais enveloppé dans un film plastique dans le frigo.
ça ne s'est pas bien passé, car la pâte était trop collante. nous avons essayé d'ajouter plein de farine et du coup nous avons inventé un nouveau jeu, celui de se laver les mains dans la farine. je frottais les doigts de Robin et il ressentait le frottement, je voyais qu'il était à l'écoute de la sensation.

j'ai donné de la pâte à modeler à Joris sur la tablette de sa chaise et finalement il a fait des empreintes avec les pattes du cochon, je l'ai observé intrigué par les accessoires que je lui ai proposés.
pendant ce temps Robin était très affairé avec la bassine d'eau et aussi les noyaux d'abricots car il fabriquait une tarte aux noyaux., en fin de compte Robin s'est retrouvé blanc comme un meunier et j'ai dû lui laver le pantalon et le sweet.
je trouve amusant de regarder les résultats des manipulations des enfants, sans le faire exprès ils ont réalisé de chouettes oeuvres.

ensuite ils me réclament les ouatures, ce sont les fameux bolides, ils sont stockés dans le lit du rez de chaussée pendant que je passe l'aspirateur,

il leur faut une séance de course automobile et c'est avec un malin plaisir que Joris bloque ses copains pour les empêcher d'avancer.

quand je vois que Joris commence à chouiner pour un rien, je le mets au dodo, il ne pleure pas quand je le dépose dans son lit, il a besoin de se reposer.

Robin me demande le gros ballon. mince il faut aller le chercher dans la chambre de Joris. mais oui c'est la chambre- salle de jeux-salle de stockage-salle de change...




et du coup je prends une caisse de jeux du zoo, je laisse les enfants la découvrir, ils sont épatés car ils ne l'ont pas vue depuis plusieurs mois, c'est comme un cadeau. 

en ce moment je n'ai pas de plan construit, je fais au feeling. d'un  côté c'est bien car je n'ai pas la grande forme pour suivre un programme réglé au poilomètre. de l'autre, suivre une trame pensée, c'est pratique quand on n'est pas en forme pour réfléchir à ce que l'on propose...

je vais chercher une histoire qui me plaise et nous allons la lire à tour de rôle. je vais proposer une sortie dans le jardin dans 50 mn, même si c'est détrempé car y'en a marre de rester bouclés, ils vont se mouiller c'est certain. ça ne fait pas mourir c'est juste qu'ils sont souvent malades et je ne voudrais pas en rajouter.

J'ai revu une petite vidéo que petit Paul m'a adressée, il faut que je lui réponde vite. j'aimerai bien faire une grande salle de jeux sur la terrasse sud, il n'y a plus qu'à poser 2 baies vitrées et une paroi pour 40m2, mais je n'en ai pas encore parlé à l'intéressé principal, monsieur le mari de nounou...

mais j'ai un argument = si j'arrive à fermer les rangements par des portes, il nous restera un longueur de 8m50 pour y placer des tables lorsque nous recevons du monde, j'attends le bon moment pour lancer l'idée...le tout c'est de faire plusieurs coups avec 1 seule pierre, c'est le seul moyen de le convaincre...


Commentaires