assez de maturité pour ne plus faire n'importe quoi.

nous n'étions que 2 ass mat ce matin à la séance de bibliothèque, ce n'était pas bien du tout. pas un des 4 enfants n'a participé et l'animatrice a eu du mal pour assurer la lecture.

chez moi idem, que la moitié de mon effectif normal. bien entendu tout est beaucoup plus calme, on ne peut pas dire que les enfants s'ennuient davantage, mais moi ça me fait comme un handicap tellement j'ai l'habitude de tourner comme un avion. et je ne suis pas plus avancée pour autant.

bref en ce moment je crois que je suis en lamentations. vivement que ça me passe. je me sens grincheuse va pas falloir me chercher trop longtemps.

j'ai des dossiers plein la table du séjour depuis mercredi. il faut que je me fasse violence de ce côté-ci aussi.

sinon j'ai fait mes carreaux, et ça franchement ça relève de l'exploit.

ma petite pensée du jour ce serait au sujet de mon travail et des activités = ce qui rend le plus confiants les bébés, c'est lorsque je ne fais pas 2 choses à la fois, mais que je suis complètement attentive à ce qu'ils veulent me communiquer.

quand je le fais, et je le fais régulièrement depuis quelque temps je m'aperçois que les bébés communiquent vraiment de bon coeur. je crois qu'ils ont des tas de choses à nous dire mais que les 3/4 du temps nous n'avons pas le temps de nous arrêter.

alors la vieillesse et la sagesse aidant, de plus en plus je me sens la maturité pour délaisser la recherche d'idées pour leur éveil pour me consacrer à regarder tout ce qu'ils savent déjà.

il m'en aura fallu des années pour évoluer dans ce métier, mais c'est un comble aussi d'arriver à ma fin de carrière pour pouvoir oser me délester de tout le superflu.




Commentaires