nous nous adaptons les uns les autres. c'est quand même un peu plus tendu que les autres jours.

 lavez-vous les mains dans la bassine noire, et pour pimenter je glisse une brosse.

pommes bio pour limiter les pesticides.

journée chargée pour les nounous quand elles sont en période d'adaptation. tout le monde en prend une tranche = les parents, le bébés, la nounou,  et tous les autres enfants de la même façon.

on ne fait pas 2 adaptations en même temps ce serait ingérable. car il faut se consacrer à 100% à la réussite. est ce pour autant que l'on ne va plus s'occuper du reste du monde ?

je me suis cantonnée au strict minimum, c'est à dire l'encadrement et la nourriture. j'avais préparé le repas le matin.

car à 11h, les 3 estomacs s'impatientent c'est l'heure de passer à table chez nous. mais pas de commencer la cuisine !

et puis j'ai prévu une ballade car ça fonctionne ds tous les cas de figure la poussette. et je n'ai pas prévu d'activité spéciale pour les 3 grands.

les habitués sont un peu tous jaloux, ils veulent aussi venir dans mes bras, réclament aussi une tétine, pleurent si le bébé pleure parfois même.

ce qui fait pleurer le pleureur !

pour gérer la période je prends ma patience à 4 bras, et je m'y tiens. je fais passer ma zénitude. j'arrondis les angles. je laisse couler. ne venez pas nous déranger. je cherche le tempo.

et ça, c'est justement ce qui convient aux bébés. j'en profite moi aussi, je regarde aussi par la fenêtre, je me berce en même temps que je berce le bébé.

d'ici quelques jours il n'y aura plus de bébé à adapter, et avant un bon moment.

Commentaires