laissez-le essayer sans encouragements excessifs

http://gallery.mailchimp.com/a0ce04e5a70babb8ef1330163/images/Spielgruppen_nach_einem_Konzept_von_Emmi_Pikler_Ein_Kinderspiel_Story_235949_476x290px_3_FMJm0BzuHY8Ac.jpg

AUTONOMIE :

Pour favoriser l’autonomie de l’enfant, laissez-le à l’initiative de ses mouvements, laissez-le « essayer ».

Par contre, cela ne signifie pas que vous l’abandonnez quand il est en difficulté.

plutôt que d’achever « à sa place » un mouvement, 
                      remettez-le dans sa position initiale, celle où il est sûr de lui.

Si par inquiétude qu’il soit en retard ou par désir qu’il progresse plus vite, vous le placez dans des postures qui ne sait pas prendre de lui-même, vous ne l’aidez pas à être autonome, au contraire vous le rendez dépendant de l’adulte.

ENCOURAGEMENTS :

L’enfant a, bien sûr, besoin de partager avec l’adulte sa joie de découvrir.

Cependant, il est nécessaire de sentir le moment où les encouragements excessifs peuvent conduire l’enfant qui veut « faire plaisir », à maintenir une posture trop fatigante pour lui ou à exercer de nouveaux mouvements quand il n’est pas encore prêt à le faire, ce qui peut perturber son apprentissage.

Commentaires