t'as vu c'est ma p'tite fille !

eh oui  ce matin j'ai fait ma fière au ram, j'ai montré ma Lily. une collègue m'a dit qu'elle me ressemblait, c'est ma première fois...j'avoue que j'ai bien aimé.

alors hier déjà branle-bas de combat car il faut que je m'habitue à ce nouvel accueil, il faut l'intégrer dans la troupe et comme je n'ai pas de recul je ne sais pas trop comment cela va se dérouler.

j'avais tout lavé les sols hier soir, et forcé un peu trop, mon mal de dos m'a endormie.

alors ce matin pas trop envie de me lever pourtant il fallait que je me bouge, un poil de retard et tout fout le camp quand on accueille des enfants.

obligée de me laver les cheveux qui sont gras, je crois bien que c'est ce fouttu produit "gainant" qui me les a déjà graissés depuis samedi après-midi.

et puis mon gendre, est arrivé avec 10 mn de retard.ça m'a bien arrangée. j'ai pu aller sur facebook avant de commencer ma journée pardi ! ne souriez pas, vous êtes toutes sur FB en même temps que moi !!!!

Alors 4 mois est arrivée, mine détendue, les yeux m'ont scannée, "cette tête là, c'est bon, je prends".

j'ai été fine sur ce coup-là, je suis arrivée à la sortir de son nid d'ange et je l'ai déposée sur le canapé pour qu'elle se rendorme car nous avons calculé avec sa maman qu'il ne faudrait pas qu'elle mange avant 8h à cause du ram qui se termine à 11 h.

et moi j'étais à côté d'elle à répondre aux messages sur le pc = Tom est encore un peu patraque, sa maman préfère qu'il reste au chaud aujourd'hui encore. il y a une série de fièvre chez les garçons ces jours, 3 sont touchés.

bon ensuite les filles sont arrivées avec du retard aussi, leur papa a appelé pour me prévenir qu'il y avait panne de batterie, je commençais à me dire que Lily serait seule dans la triplette !

et puis non, Manon et Rachelle sont bien arrivées, tout sourire. et nous sommes parties rapidement au Ram, arrivées en avance du coup. comme il faisait froid aux doigts ce matin !

au Ram c'était semoule, mais moi j'étais coincée auprès de 4 mois car les plus grands pouvaient la piétiner sans le faire exprès. elle a eu sommeil et finalement s'est endormie dans la poussette sans histoire.

je suis fière de cette petite. elle discute facilement avec n'importe qui et sourit gracieusement. ce que je préfère c'est quand je lui parle et que j'observe l'intensité de son regard qui essaie de capter mes phrases. c'est vraiment unique la communication je trouve, ça me prend aux tripes.

je sais que j'ai beaucoup de chance par rapport à mes collègues qui ne voient pas souvent leurs petits enfants, je suis triste pour elles.

moi je commence à mettre en place le but que je m'étais fixée = je me vois depuis très longtemps à la retraite entourée de mes petits enfants, c'est vraiment ce qui me tient le plus à coeur comme réalisation de ma vie.

samedi matin avec Alain on a pris notre petit déjeuner sur la table du salon, devant la tv, avec notre petite fille et 2 beaux petits enfants, je dis ça par respect pour leurs vrais grands parents, je ne veux pas leur prendre leur place. voilà, nous avions fait un repas qui s'est terminé tard samedi ou plutôt dimanche matin, alors plutôt que de réveiller Lily qui était partie pour sa nuit, ils sont restés avec nous. ils ont dormi dans la salle de jeu (j'avais changé la literie, et relavé le tout dimanche après-midi car je respecte l'hygiène de tous les enfants) et moi aussi j'ai dormi par terre sur un matelas dans la salle de jeux, c'est plus simple que d'installer tout le matériel à l'étage.

Alain lui ne change rien à ses habitudes...

mais moi en buvant mon café dimanche matin, j'étais bien la plus heureuse des grands-mères. il m'en faut peu pour être heureuse, mais en même temps, le bonheur ça se construit.

Lily a mangé (assise pour la 1ère fois dans la petite chaise ikéa) de la carotte, de la pomme, 150 ml de lait, Manon et Rachelle ont mangé des crozets fabrication maison, du reblochon, de la saucisse, du maïs, 1 banane.
j'ai dû changer le tee-shirt de Lily, tout mouillé, malgré le bavoir ultra serré autour du cou.
elle est comme sa grand-mère, elle a la tchatche.

Commentaires