papa Noël ou petit Jésus dans la crèche cette année ?

reste 12 jours avec les enfants avant les vacances de Noël alors il faut que je m'active.

j'ai mis des lumières sur la façade du chalet avec mon arbre qui clignote. un père-noel est accroché à la porte d'entrée, et je suis tombée sur un sapin que nous avions peint je crois l'an dernier avec les empreintes des mains des enfants, il est toujours beau, alors je l'ai remis en service.

je vais essayer de modérer quand même la déco car ça commence à faire chargé chez moi.

et puis je suis perplexe.

en professionnelle  de l'accueil des enfants je me dois de respecter les religions de chacun, seuls les parents sont décideurs de ce qu'ils souhaitent pour leur enfant, donc, je marche sur des oeufs, j'évite de parler des fêtes religieuses, ou alors j'écoute ce que l'enfant me dit et j'essaie de trouver un moyen de rendre la conversation agréable pour tous.

je m'étais dit que je me contenterai d'aborder le sujet père-noël.

et puis en ballade sur le net voilà t'y pas que je lis à plusieurs reprises que ce n'est pas bien de parler du père-Noel, de faire croire aux enfants des histoires qui n'existent pas. de mentir.

vous me suivez ?

4 commentaires:

Sophie De Oliveira a dit…

je n'aime pas leur mentir non plus, la difficulté pour nous réside dans le fait que chaque parent "améliore" l'histoire, il faut suivre le fil pour ne pas casser le mythe ! exemple il y a une quinzaine de jour une de mes mamans disait à sa fille (4 ans) "tu as vu y'a un lutin d'un des ateliers du père noel qui a amené le livre avec les jouets de son atelier...." (parce qu'à la maison y'en avait un aussi mais pas le même...) faut suivre : chaque catalogue est amené par le lutin d'un atelier... ok !

Agnès a dit…

Vaste sujet que celui ci et oui il faut s'adapter aux parents, leurs croyances, leur volonté éducative et et c'est compliqué quand on a plusieurs enfants en accueil qui n'ont pas les mêmes. Je n'ai jamais eu ce problème car jusqu'à aujourd'hui tous les parents employeurs ne voyaient aucun inconvénient à parler du père Noël.... par contre pour le petit Jésus, je n'en parle pas et pas d'activités autour de la crèche....par conviction personnelle étant profondément athée. Une année j'avais fait une petite crèche par tradition et des parents m'avaient demandé gentiment de ne pas en parler à leur enfant.

SAM a dit…

j'arrive après la guerre mais bon je donne quand même mon avis ! Tout d'abord je crois savoir que c'est surtout "les Montessoriens" qui ne veulent pas parler aux enfants du Père Noël parce qu'ils disent qu'effectivement ce n'est pas top de raconter des mensonges aux enfants. Moi je l'ai toujours fait que ce soit avec mes enfants ou ceux que j'accueille tout simplement parce que tous les parents le faisaient. Quant à la religion il me semble qu'en tant que professionnelle nous nous devons d'etre laïque sauf si autre chose est indiqué dans notre contrat. Personnellement j'aime me documenter et me former mais parfois je trouve que certaines personnes se font trop de nœuds au cerveau. Je pense qu'il faut essayer de ne pas tomber dans la sûr consommation et surtout suivre les avis de nos PE. J'ai lu dans un blog une ass mat qui parlaient des (trop)nombreuses pubs à la Tv (sur les jouets) ou encore de tous ces bonbons plein de conservateur : ça m'a mis mal à l'aise de lire ça car j'avais l'impression que cette personne jugeaient ceux qui ne pensaient pas comme elle ( même si je sais que ce n'était sûrement pas son but moi je l'ai ressentie ainsi). Alors des bonbons : oui mais à faible dose et des cadeaux : pareil !! Noël est une belle fête de famille qu'on soit athée ou pas et c'est surtout ça qui compte. Bises Pascale

Pascale Perrillat a dit…

oui Sam ton avis est toujours très pertinent. moi aussi j'ai fait croire au père noel et je continue, mais un peu plus finement cette année. c'est vrai tu me connais je me fais tjs des noeuds au cerveau.
j'ai été étonnée de lire des avis différents sur la question encore plus étonnée par ceux qui ne se posent pas du tout la question il me semble que c'est l'essence de notre métier de se remettre en question. et pour les pubs et les bonbons tu argumentes exactement comme ma collègue au ram ce matin, il faut se faire plaisir et ne pas abuser.

mon avis vraiment perso c'est que tout ceci n'est qu'une guerre de religions qui perdure...Tous les branchés Montessori et Reggio se seront posé la question cette année. bisou Sam.