à ma question ils ont répondu tous en choeur

L'Angelus sonne depuis 1472 tous les midis pour prier la Vierge en l'honneur de ceux qui étaient partis aux croisades, et selon Saint François qui s'est inspiré des prières musulmanes (merci Wikipidia).

Nous l'entendons tous les jours depuis notre terrasse où il fait si bon prendre nos repas. Quand l' Angelus sonne, pour nous c'est le signe du départ au dodo. j'en profite pour recadrer mon agenda, à midi 10 ils devraient tous être changés et au lit.

c'était bien le cas. j'aime ce moment surtout quand je vois des enfants qui sont contents d'aller se reposer, et qui ne cherchent pas à protester. j'aime tellement ce doux moment où je vais pouvoir reprendre mes esprits, car toute la matinée mes gestes ne sont plus guère que réflexes ou automatismes.

nous sommes donc allés à une cession de lecture à la bibliothèque municipale. d'abord la poussette. c'est vraiment le must de se promener en poussette, il faut le croire, car une fois arrivés devant la porte de la bibliothèque, quand Eva a compris que je me garais elle s'est mise à pleurer si fort qu'une collègue est sortie pour me porter secours !

Elle ne voulait pas rentrer dans la bibliothèque, elle disait qu'elle voulait repartir. et puis finalement elle est bien restée !

comme nous étions assez nombreuses il  fallu faire 2 groupes. un qui allait dans l'autre pièce avec l'animatrice et nous qui sommes restés à lire avec la responsable de la bibliothèque. d'ailleurs j'ai saisi l'occasion pour lui dire à quel point ma mère est contente quand elle vient la voir. la commune a instauré un service de portage de livres pour les personnes à mobilité réduite, et qui dit mobilité réduite dit souvent beaucoup de lecture. je n'ai jamais vu ma mère lire autant que maintenant qu'elle a 90 ans. et elle me vente régulièrement le plaisir qu'elle ressent à la venue mensuelle des "dames de la bibliothèque". il fallait au moins que la dame le sache.

c'est donc ainsi que j'ai appris que la dame aussi apprécie beaucoup ma mère, qu'elle lui rappelle sa propre mère, qu'elle sera peinée le jour où elle ne sera plus, qu'il y a uniquement 2 personnes dans le village qui lui font cet effet-là. et de me nommer l'autre.

et oui, je le sais ce que les gens pensent en général de ma mère. mais ça fait tjs du bien de l 'entendre.

bon quand je suis arrivée j'ai embrassé mes collègues, et puis j'ai dit bonjour à l'animatrice, qui ne savait plus quoi faire et on s'est embrassées, tout en se disant que ce n'était pas comme ça que l'on faisait d'habitude. moi je suis de celles qui vouvoient plus que tutoient. ce qui n'enlève rien aux proximités d'ailleurs.

quand le moment est venu nous sommes allés dans la petite salle nous aussi, avec des tapis au sol, et les enfants se sont crus en séance de baby gym. difficile de les canaliser.

il y avait l'histoire du lapin avec son gâteau de carottes, mais surtout le loup qui était tombé dans un trou. Théo était inquiet, il cherchait le loup partout. même sur le trajet du retour en longeant un bout de foret il scrutait dans les arbres à la recherche du loup. je lui ai dit mais non, le loup il ne vient pas ici il y a trop de voitures.

ce matin il a été mordu 2 fois aux mains. c'est parce que les filles en ont ras le bol de se faire pousser ou piquer des jouets. il s'est trouvé bien désemparé et il s'est calmé un moment. c'est triste mais un soulagement parfois quand la nounou n'arrive plus à empêcher les débordements. j'ai beau rabâcher... j'ai relu des textes de mon blog et je décris tous les ans les mêmes comportements d'enfants. je n'arrive pas à m'y faire mais il serait temps.

et à la fin il restait 1/4 d'heure, l'animatrice dit soit on retourne à la lecture, soit on peut partir. alors je demande aux enfants
- qu'est ce que vous voulez faire ? aller lire ?

ils ont répondu en choeur et devant tout le monde =

- aller chez nounou !

c'est ainsi que la nounou s'est mise à enfler des chevilles un jour et depuis elle ne désenfla plus jamais.





Commentaires