balles, pâtes, cerise sur le gateau

ce matin j'ai pensé à prendre des balles, une à chacun, pour jouer au parc. ça stimule. je rajouterai les photos plus tard car mon tél est en charge. il n'en finit pas de se recharger.

les enfants ont été déroutés, heureux de découvrir une nouvelle façon de s'approprier le parc, de jouer seul avec sa balle, de se la faire prendre, de s'en faire offrir, de la lancer dans le tourniquet et la regarder bouger ou pas, d'en lancer plusieurs ensemble, de taper avec le pied dans la balle et vite courir pour la récupérer...


à 9h 20 c'est le passage du camion poubelle, les messieurs nous reconnaissent ils nous disent bonjour et nous font coucou de la main. quelle chance, on vérifie que les poubelles sont bien prises dans les mâchoires du camion qui les soulève, les vide et les repose, comme le camion poubelle de chez nounou, c'est le même, nous aussi on peut enlever les 2 poubelles.



et puis nous avons retrouvé 5 copains, Théo voulait rentrer à la maison, je le surveille discrètement car sa maman m'a dit que sa sœur a été malade toute la nuit.

à midi il y avait des tomates cerises, il me dit =
- j'en veux pas moi des tomates.
je lui en impose quand même une pour goûter. il la repose au milieu de la table =
- ze t'ai dit que z'en avais pas envie !

ok. il en a le droit.

j'apporte le poulet. il n'en veut pas, il attend les pâtes. je lui dis que pour voir des pâtes il faudra manger tout le poulet, et il mange tout le poulet. je lui sers 4 cuill de pâtes (1 de plus que la ration normale). il dit que c'est chaud, puis il lèche la dernière. il en veut encore.

- non, là c'est assez de pâtes, il fallait manger des tomates.

et puis il y a eu 1 yaourt. pourquoi tu nous donnes pas de fromage ? parce que c'est soit du fromage, soit du yaourt. il réfléchit mais ne conteste pas.

et quand la banane est arrivée, ce fut la cerise sur le gâteau, il n'y avait pas pensé.


Commentaires