plus j'en lis, moins je m'y retrouve dans toutes ces méthodes pour bien manger

c'est pas facile de s'y retrouver dans tout ce qui s'écrit en petite enfance.

il y a les consignes écrites sur les carnets de santé, qui devraient servir de ligne de conduite à tous les parents.

  • sont-ils à jour ces carnets ? moi ça m'a fait peur l'autre jour un texte de loi pour un témoignage au tribunal où tout le monde est obligé de recopier une formule qui indique le montant de l'amende à payer...en francs ! bêtement j'ai recopié selon le modèle, je ne cherche pas les ennuis voyez-vous !
ensuite il y a les neurosciences qui trouvent d'après leurs recherches et aussi les fabricants qui publient des études selon leur rentabilité. 
  • comme l'autre jour j'ai écouté Elise Lucet qui nous montrait comment les fabricants de lait s'y prenaient pour conseiller le biberon plutôt que l'allaitement au sein = bien sûr parce que ce sont eux qui vendent le lait.
auparavant pour éviter les allergies on ne diversifiait jamais avant 6 mois et pas tout à la fois.
  • tandis qu'en fin de compte on s'est aperçu que c'était tout le contraire et qu'il faut tout introduire avant la fin de la première année, en surveillant les terrains prédisposés de plus près.
on disait que pour une bonne croissance il fallait beaucoup de viande
  • c'est à présent le contraire parce que les enfants qui ont beaucoup mangé de viande sont malades des reins et du cancer.
mais que vont devenir les éleveurs de bête à viande, et le lait de vache alors, c'est bon ou c'est mauvais ? qui va le plus y perdre dans ce commerce juteux ?

en attendant nous qui élevons des petits d'hommes, nous sommes bienvenus de prendre la bonne décision.

alors je cherche et je prends des notes. ça me prend plus de temps que je le pensais. ce que l'on veut c'est un organisme qui reçoive les nutriments indispensables à une bonne santé. il faut donc dresser une liste. savoir ce qui est mauvais pour ne pas l'utiliser. pourquoi ne reçoit-ton pas à notre domicile des infos validées.

comment diversifier ? à partir de 4 mois quand on sent que l'enfant pourrait avoir à y gagner en plaisir. le but c'est de l'amener à manger seul avec une fourchette et proprement, ces fameux aliments sains qui lui sont fournis par un adulte investi.

il faut voir avec les parents si ils sont branchés ou pas. si ils sont très informés il faut les laisser décider et s'exécuter.

s'ils ne le sont pas il faut mettre à leur disposition les infos pour ouvrir les questions.

s'ils sont perdus, on est dans le même sac ! essayons de trouver un plan en accord avec ce que servent les parents le soir, pour que les calculs énergétiques que nous avons faits soient au mieux respectés.

tenons compte que l'on ne va pas pouvoir gérer tout à la perfection, qu'il y aura des ratés, voulus ou imprévus, c'est ainsi que va la vie !

Commentaires