les enfants n'ont pas besoin d'aller trop vite, ils courent déjà toute l'année après le temps.

pas une larme dans leurs yeux ce matin à la séparation et pourtant je m'y étais préparée. nous sommes tous mes 5 en réadaptation, sans compter les familles qui reprennent la route mal goudronnée de nounou.

il était temps de lire une histoire de circonstance. c'est surtout Théo qui m'écoute et je lis pour lui en particulier, mais il ne va pas jusqu'à la fin. les autres profitent selon leur attention des bribes de mots qui arrivent jusqu'à leurs oreilles.

nous entendons des sons, des mots = c'est le vocabulaire et nous identifions des choses que l'on reconnait sur les images, nous passons un moment de proximité avec la lecture.

il y aura de la lecture tous les jours toute l'année parce que c'est nécessaire dans l'éducation. mais pour la lecture il n'y aura pas que des livres, il y aura les marionnettes,le théâtre, les magazines, les imagiers, tout ce qui aborde nos différentes manières de parler.

Théo B a bien pris son petit déjeuner, même le bibi de lait. il fait des sourires, gazouille, se retourne bien et s'étire avec la main pour attraper un jouet qui est trop loin sur le tapis. il fait même 70cm sur le ventre. il rit aux éclats quand je joue avec lui.

à 9h il s'endort dans son lit. il rrrroucoule en roulant les r.

Eva carrément, marche à 4 pattes, et essaie de trouver des appuis pour se redresser. sensationnel comme elle a progressé vite en 1 mois.
elle fait nombre caresses en direction de Théo N, elle bavarde, me sourit. à 10 h, elle tombe dans le pays des rêves.

Théo N était à son affaire, quand il est arrivé je déballais tous les jouets de la rentrée, et il a donc testé longuement la cafetière, le blender, le mixer, la bouilloire, etc, tout avec des sons électroniques qui sont anti Montessori et anti tranquillité mais que j'achète quand même parce qu'ils en sont friands. il a demandé plusieurs fois 'Tom'.

et voilà, les enfants se redécouvrent à  leur rythme et moi je m'assois auprès d'eux pour leur montrer que je suis bien là et qu'ils peuvent compter sur moi. je les rassure car ils viennent de s'apercevoir que leurs vacances en famille sont bel et bien finies, papa et maman, ou papi et mamie ne sont plus aussi disponibles qu'avant. c'est la vie.

nous allons passer j'espère une belle année de promiscuité, d'échanges et d'exercices pour nous préparer à affronter un jour la grande rentrée de la maternelle.

je ne veux plus être une nounou dynamique, je veux être une nounou ZEN qui passe beaucoup de temps à regarder et qui n'est plus pressée de faire des activités. car les enfants n'ont pas besoin d'aller plus vite, ils courent déjà toute l'année.

et je pense à mes grands. bien entendu je pense à tous.




a midi 20 les 3 étaient endormis au son d'une playlist de piano et moi je m' aprête à manger.

Commentaires