lorsque votre bébé va découvrir d'autres saveurs que le lait

(Pour Lily)

quand après 4 mois votre bébé commence à s'intéresser à votre assiette, il bave, commence à démontrer de l'intérêt pour autre chose que son biberon, vous allez pouvoir lui proposer de diversifier son alimentation, vous introduisez petit à petit des légumes, 1 cuiller d'un légume à la fois, et 2 ou 3 jours de suite le même pour vérifier sa digestion.
c'est pour
  • pallier aux limites du liquide = il ne faut pas dépasser 800 ml lait /jour
  • assurer des apports nouveaux (fibres, amidon)
  • permettre l’apprentissage des saveurs, des textures, des couleurs
  • favoriser l’éducation (goût, modes, cuillère, fourchettes, verres, tasses…). La France est le pays où on garde le plus longtemps le biberon. Le verre devrait être introduit à 7 mois.
  • stimuler la socialisation (face à face pendant le repas)
  • développer la musculature dans la bouche, qui va mettre en place la phonation.

    répartir sur la journée =


pour lutter contre les allergies, il faut que  la diversification soit terminée à 12 mois, l'enfant commençant par des soupes ou purées très lisses, puis écrasés, puis les morceaux.

si un enfant n'a pas été bien diversifié et refuse les morceaux, il faut reprendre la diversification à zéro.

ce n'est pas parce qu'un enfant présente un refus pour une saveur que l'on abandonne la saveur au menu, au contraire on va s'organiser pour ne pas le forcer mais lui présenter jusqu'à 8 fois cette saveur de manière à l'habituer. toujours en douceur. on complète sa diversification au début par du lait ou des laitages suivant son âge. on introduit les fruits après les légumes pour ne pas habituer au sucre. pas de sucre ni de sel pour les bébés. attention aux pesticides sur les fruits et les légumes, le bio c'est conseillé pour limiter les dégats.

les petits pots sont à réserver pour les dépannages. ou pour les débuts quand l'enfant ne goûte qu'une cuiller à la fois pour découvrir des saveurs. vérifiez bien la composition.

quand on voit que l'estomac de l'enfant réagit bien à toutes les introductions, on ajoute progressivement suivant l'âge la viande, les féculents, etc. il faudra contrôler les quantités de protéines car les enfants en reçoivent trop par rapport à l'observation de la taille de leurs reins récemment.

la diversification c'est une mission importante dans l'éducation. il faut respecter les saisons de production mais on peut utiliser les surgelés, c'est même mieux que le frais qui aurait traîné dans un frigo. il existe une mémoire gustative de ce qui a été ingéré jusqu'aux 2 ans de l'enfant qui va se révéler lorsqu'il deviendra adulte.

c'est aux adultes de montrer à l'enfant un choix de produits sains et à lui éviter la consommation des autres produits. l'enfant ne peut pas se nourrir seul.

d'après mes recherches personnelles, ma formation et les résultats 2014 des chercheurs en alimentation.Pascale Perrillat.

2 commentaires:

Sophie De Oliveira a dit…

tu ne par le que de nourriture en ce moment ! tu as vu tout ça dans ta formation ? (j'avoue je n'ai pas lu)

Pascale Perrillat a dit…

entre autres en formation, mais c'est parce que je range tous mes dossiers en ce moment, et que ma petite fille va commencer demain la diversification.