le graphisme sous toutes ses formes

apprendre à tenir un crayon,  ce n'est pas aussi facile qu'on pourrait le croire, longtemps le bébé le tient à pleine main et n'arrive pas à faire autrement.

il en faut des exercices avant d'arriver à décomposer ses mouvements de doigts.

alors j'ai préparé depuis hier soir une grande table d'écritures.

ça commence déjà avec plusieurs tailles de papier. plus les feuilles sont grandes et mieux c'est pour le tout petit.

n'empêche que j'ai donné aussi de petits ronds de papier de soie, juste pour le plaisir de les manipuler, c'est léger et coloré. Lucas en a collé sur une feuille, en utilisant la boite de colle avec l'éponge, vous savez je vous l'ai montrée déjà cette astuce.

mais la colle s'est toute évaporée depuis la dernière fois, oh ça gâche de la colle mais c'est quand même super pratique. ensuite on se fait un atelier à la queue leu leu pour se laver les mains sur le tabouret de la salle de bains.

à un moment j'avais perdu de vue Joris = il était retourné se laver les mains pardi !

Arthur a décollé tous les papiers au dos des vignettes de dinosaures, et ensuite il a demandé à coller les papiers blancs, pour pouvoir continuer à jouer avec les dinos en mousse !

Joris fouine un peu  à droite et à gauche, il regarde ce que font les autre et essaie de faire tout pareil.

Théo aussi joue avec le matériel qui est posé sur la table.

moi je montre les initiales des prénoms, les prénoms avec les lettres en bois, comment on efface le stylo sur l'ardoise avec le chiffon, comment on remet les bouchons.

je prends des notes car tous les matins j'observe et je note ce que j'observe. je cherche à repérer les détails qui font la différence.

ce n'est pas parce que j'ai tout prévu pour le graphisme que les enfants n'ont pas le droit de faire autre chose.

parfois il me disent = " je n'ai plus envie", "je veux arrêter"

et alors je réponds = d'accord, pas de problème.

et quand ils veulent y revenir, je les laisse faire comme ils l'entendent.

ma manière de faire, c'est de proposer un large choix de matériel. je ne m'y trompe pas beaucoup car curieux comme ils sont tous les enfants y viennent et y reviennent sans que je ne fasse quoi que ce soit pour les y obliger.

mais c'est quand même un peu sournois de ma part, car mine de rien je les oriente drôlement dans leurs activités.

il suffit d'inventer des associations de matières pour déclencher les curiosités. c'est là mon travail, enfin, celui que je me suis assignée.

les enfants ont aussi bien joué avec les bolides car il faut se défouler physiquement, et aussi ils ont manipulé des grandes frites de piscine, ça, j'adore. et en plus de les élever au plafond, nous les avons coincées avec des chaises pour faire un pont et passer au-dessous du pont.

si bien que aussitôt que j'ai parlé de la sieste les grands étaient déjà allongés dans leur couchette, on croirait qu'ils sont contents de dormir par terre !











le poster près du coin-change,  pour reconnaître les noms des animaux des montagnes,


il y a un 2ème four, cette fois c'est celui de mémé Lucette qui a échappé à la déchetterie. et il y en aura un 3ème pour llou et Ilan car nous avons acheté 3 fours au total mercredi !!!!








Commentaires