à l'éveil musical ce matin

c'était une première.

je m'y suis prise 1/4 d'heure avant pour habiller les enfants et les installer dans la triplette, mais je me suis débrouillée pour arriver presque en retard.

c'est qu'il ne faut pas traîner, nous n'avons qu'une heure à notre disposition.

alors je ne vais pas vous raconter comment cela se passe car d'autres collègues vont avoir cette séance en décalage dans le temps.

je ne vous dirais pas avec quoi nous avons joué, ni ce que nous avons chanté, ni si l'animatrice était sympa = rien.

moi la honte à chaque début de séance j'ai un trou pour nommer les prénoms de mes accueils...à chaque fois je sens venir mon tour, je récite les prénoms, et quand vient le moment de présenter chacun, je bafouille, j'ai un trou blanc. je ne sais pas pourquoi.

bref je peux dire que c'était excellent.

nous avons énormément de chance car il reste encore des ass mat qui n'ont pas de ram. et chez nous c'est plutôt qu'il y a plein d'ass mat qui ne viennent pas au ram. tant mieux ça nous fait de la place.

là c'est carrément un outil professionnel de formation gratuite, prise sur notre temps de travail, je ne sais pas si vous voyez la différence avec mes 40 heures de formation récentes plus- proches- des- 80 prises sur mon temps de récupération ?

sinon vu du côté des enfants.

ils n'étaient pas trop nombreux et c'est bien comme ça car il faut gérer les nourrissons, et ceux qui n'écoutent pas bien à leur place.

car voilà, un atelier musical ça sert à apprendre à écouter, à attendre son tour, on ne prend pas les instruments des mains de l'animatrice, c'est l'animatrice qui décide comment va se passer la séance, on ne tape pas avec un maracas sur la tête du voisin et on ne tape pas le maracas sur le sol carrelé car ça peut le casser. on dit merci quand on vous donne un objet et on vient ranger quand c'est le moment de ranger.

c'était un moment convivial, nous avons chanté et tapé dans les mains. mais c'est difficile d'oser chanter devant tout le monde, parfois on reste muet.

nounou Pascale faisait des blagues, elle répondait que des bêtises quand l' animatrice posait des questions.

nous avons pénétré un monde extraordinaire. nous nous laissons mener par une spécialiste qui connait plein de comptines à gestes, qui nous fait découvrir des tas de vrais instruments.

le pompon sur la Garonne, c'est que peut-être que nous allons pouvoir profiter des instruments si le Ram en achète, c'est un projet que nous avons soulevé ce matin. car ils sont chers, ce ne sont pas des jouets, mais des vrais ! je ne me souviens déjà plus du nom du genre de xylophone que nous avons utilisé, et aussi il existe une autre appellation que je ne retrouve plus, je les ai perdus en même temps que les prénoms des enfants !

2 commentaires:

SAM a dit…

Nous avons aussi cette chance d'avoir une prof de musique qui vient au ram avec des tas mais des tas d'instruments et même que parfois il y en a des "gros" comme un violon, un saxophone ou encore un synthé. Et cerise sur le gateau, les enfants peuvent les essayer mais bien sur pour ceux là, la prof reste à côté et leur explique la fragilité de ces instruments. Quand on sait que faire faire de la musique à un enfant améliore ses résultats scolaires, ce n'est donc que du bonus.
Bises

Pascale Perrillat a dit…

oui Sam, nous avons de la chance.
bisou.