fin de contrat c'est pour ce mois, décompte = fait !

aux alentours de minuit la nounou vient de terminer les papiers de fin de contrat pour une enfant. et après environ 4 heures de plantages. c'est la maman qui a demandé avant les congés.

il a fallu calculer le 1/120 ème de prime de licenciement, pour aller plus vite elle va sur pajemploi et lance le moteur de recherche directement au lieu de ressortir toutes les fiches de paie du placard. il faut prendre les salaires en net depuis le début du contrat.

(pour 1 an et demi ça va monter à 62€)

il a fallu calculer le salaire du mois de mai en avance = car il faut se servir de tous les salaires bruts entre le 1er juin dernier et le 31 mai de cette année pour calculer le montant des congés compensatoires, qui ont été acquis ce mois de mai, et qui n'ont pas été pris ! et oui !

ça vous embrouille j'espère ?

parce que moi j'avais des jours de congé à prendre sur mes jours acquis l'an dernier ! mais pas sur 30 jours comme tout le monde car c'est un contrat en année incomplète et j'ai pris un calendrier pour décompter les groupes de 4 semaines travaillées, les jours pour convenance perso ne sont pas comptés en travail. ni les jours d'absence en général. comme pour les impôts on se sert uniquement des jours avec indemnités d'entretien pour le comptage de jours travaillés et appliquer la déduction spéciale ass mat.

ok ?

et comme j'ai eu des jours de congé familial payés, des jours de congé payés, des jours de congé pour convenance perso non payés, des jours fériés payés, des mercredis non travaillés au contrat, vous imaginez bien que j'ai recommencé 6 fois la fiche de salaire.

finalement je me suis fait un tableur spécial pour ne plus recompter tous ces chiffres et en plus me planter avec la calculette juste avant la fin de la ligne !

la nounou, c'était moi, j'y suis arrivée ! j'ai donc divisé le total de mes salaires bruts par 30 jours pour trouver la valeur de mon jour de congé qui n'est pas le même suivant chaque contrat. et dans ce contrat, comme j'ai 27 jours acquis, je multiplie ma valeur par 27, c'est la somme que le parent va me régler, que je convertis en net pour figurer sur le récap de mai. à chaque fois que je corrige un chiffre le tableur me corrige tout le reste !

avec le tableur c'est beaucoup mieux, en effet. mais pourquoi je ne l'ai pas fait avant ? j'ai rassemblé tous les documents de calcul sur la fiche que les parents vont pouvoir utiliser pour me contrôler. c'est impossible pour quelqu'un qui ne suit pas sa compta de s'y retrouver avec tout ce qui se passe sur le planning d'une assistante maternelle.

je montre aussi que j'ai fait une régularisation, que j'ai calculé la méthode du maintien de salaire pour régler mes congés mais que le maintien de salaire ne m'était pas favorable.

et bien ça, c'est FAIT !

Résultat de recherche d'images pour "check"

4 commentaires:

Sophie De Oliveira a dit…

euh.... les jours d'absence rémunérés ne comptent pas pour la déduction impôts ok mais ils sont pris en compte pour le calcul des cp.

Sophie De Oliveira a dit…

euh... (encore) c'est quoi ça total brut / 30 ?

manuella peignot a dit…

les cp tu prends ton nb de semaines travaillées/4*2.5 puis tu calcules

1/ 10% de tous les salaires sans indemnités et

2/ par maintien de salaire : nb de jrs acquis/6*taux horaire bruts*nb hr hebdo

et tu prends le + favorable

et il ne faut pas oublier de convertir les jrs de cp en h a rajouter aux h normales (montant brut des cp/taux h brut)

Pascale Perrillat a dit…

coucou les collègues, je savais bien que certaines assidues allaient plancher sur mon cas! merci beaucoup.

voilà ce que j'ai moi =

Les périodes ouvrant droit à congés payés
Sont assimilés à des périodes de travail effectif et donc donnent droit à congé payé :

– un accident du travail ou une maladie professionnelle dans la limite d’un an
– vos congés pris pour événements familiaux
– vos congés payés ou autre congé rémunéré (Enfants à charge, fractionnement)
– vos absences dans le cadre de votre grossesse (visites et examens médicaux)
– les absences des enfants accueillis pour maladie et non justifiées par un certificat médical
– les absences des enfants pour convenance personnelle de leurs parents
– vos congés maternité / paternité et/ou d’adoption
– la période pendant laquelle (à la demande des parents) vous n’effectuez pas votre préavis
– les jours fériés chômés ou non

A l’inverse, les périodes qui ne peuvent être assimilées à du travail effectif et qui ne vous donnent pas droit à des CP :
– votre absence pour convenance personnelle
– les congés sans solde
– un accident du travail ou une maladie professionnelle au delà d’un an (permet d’acquérir de l’ancienneté mais pas des congés payés)
– votre choix de faire grève
– un congé parental d’éducation à temps plein
– une quelconque maladie
– un congé de présence parentale

en fait j'ai retiré les semaines de vacances des parents décalées en année incomplète prévues au contrat et mes jours pour convenance perso, ce qui ne me fait que droit à 27 jours au lieu de 30. hélas pour moi.

et oui j'ai bien compté mes congés payés dans la somme puisque j'ai pris les montants de mes salaires bruts (qui comprennent 1/12ème de mes congés de l'an dernier chaque mois, ensuite j'ai traduit en net.) j'ai été obligée de me revérifier tout ça du coup. je pense être juste.

c'est le 10% qui est plus intéressant dans mon cas.

et pour Manuella je n'avais pas cette formule pour le maintien des salaires, il faut que je refasse donc.ça m'intéresse. oui j'ai bien converti les congés en heures brutes pour la déclaration pajemploi.

et pour Sophie, j'ai divisé le montant des congés par 30 pour trouver la valeur du jour de congé. ensuite je multiplie par 27 dans ce cas. c'est la somme qui me sera versée à la fin du mois pour ma fin de contrat.

merci encore.